La justice et la mystification Bogdanov

Ciel & espace novembre 2006

par Agnès Lenoire

Igor et Grichka Bogdanov avaient intenté un procès en diffamation contre la revue Ciel & espace en décembre 2004, pour un article où les journalistes de la revue avaient dénoncé, preuves à l’appui, une mystification ("La mystification Bogdanov", C&E, octobre 2004).

Les journalistes y avaient en effet écrit une analyse très critique de leur dernier livre Avant le big bang, analyse où ils révélaient que les Bogdanov avaient largement gonflé leur légitimité scientifique, qui est loin de faire l’unanimité. Pour ce faire, les jumeaux avaient versé dans tous leurs chapitres des références à des chercheurs qui les soutiennent, citations à l’appui. L’enquête des journalistes fut sans appel : il s’agissait d’une mystification. De larges coupes avaient été opérées dans les citations, transformant des propos critiques en propos d’adhésion.

Les coupes furent précisément repérées et les originaux produits. Les journalistes ont présenté, au cours de la procédure judiciaire qui a suivi, toutes les pièces montrant que les Bogdanov avaient tronqué des citations de chercheurs. La défense était solide.

Les Bogdanov semblent alors avoir pris conscience de l’échec qui les attendait. Un an après le début de la procédure, les deux frères ont abandonné les actions en cours en ne se présentant pas aux prétoires. La prescription de l’action en diffamation a donc été automatiquement prononcée. Les Bogdanov ont voulu éviter l’humiliation des plaidoiries et d’une analyse sur le fond de leur livre. Ils n’ont toutefois pas pu éviter d’être condamnés à verser 2500 € à l’Association française d’astronomie qui édite Ciel & espace et à prendre en charge les honoraires de son avocat.

Mis en ligne le 24 octobre 2006
3380 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !