Ondes et champs. Toutes sortes d’ondes.

par Jean-Paul Krivine - SPS n° 266 mars 2005

« Ondes positives » (et « ondes négatives » bien sûr), « ondes de forme », « ondes nocives », « ondes de colère », « ondes maléfiques » (mais bien plus rarement des « ondes bénéfiques » ?), « ondes colorées » (c’est poétique)... Un parcours de la littérature astrologique et ésotérique nous fait découvrir des tas d’ondes insoupçonnées. Des formes d’ondes que les physiciens, il faut bien le dire, ont du mal à s’approprier.

Pourquoi un tel engouement pour ce terme ? Avançons une explication : les ondes sont associées en physique à la transmission d’énergie sans transmission de matière. Elles incarnent d’une certaine manière les actions à distance, des actions où l’être humain ne voit pas de support matériel (voit-on vibrer l’air ambiant quand nous parlons ? pouvons-nous voir l’onde qui réchauffe notre repas à l’intérieur d’un four à micro-onde ? Voit-on l’onde de TF1 arriver sur notre antenne de télévision avant de se transformer en Star Académie sur notre écran cathodique ?). Or le paranormal repose largement sur des actions mystérieuses se produisant à distance (l’astrologie, la psychokinèse, la télépathie, etc.). Alors, dans leur quête de respectabilité scientifique, il est logique que les tenants du paranormal se soient emparés du terme. Autre intérêt : les ondes, parce que très souvent invisibles, font peur. A ce titre, elles fascinent. Elles deviennent alors « maléfiques », « nocives », « négatives »...

En physique, il n’y a ni « onde positive » ni « onde négative », elles ne s’additionnent pas pour donner une « onde nulle ». Les ondes n’ont pas d’intention, ni maléfique ni bénéfique, elles peuvent toutes provoquer le meilleur et le pire. Les vagues du bord de mer enchanteront nos enfants alors que la vague du Tsunami a dévasté une région immense. Une parole susurrée à l’oreille peut être très agréable, une onde sonore suite à une explosion peut déchirer nos tympans. Les ondes sont des objets fascinants et mystérieux. Mais l’effort pour les comprendre passe par la physique. C’est elle qui nous dévoilera des océans de choses fascinantes, proprement incroyables. Ces tristes « ondes positives » et « négatives » à l’envi répétées à longueur de thème astral, laissons-les de côté !

Mis en ligne le 1er juillet 2005
8634 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !