Accueil / Regards sur la science / Mortalité des abeilles : données scientifiques sur des causes multiples

Mortalité des abeilles : données scientifiques sur des causes multiples

Publié en ligne le 4 décembre 2011 -
par Marcel Kuntz - SPS n° 298, octobre 2011

Les scientifiques s’accordent sur des causes multifactorielles 1 du déclin des populations d’abeilles car aucun facteur individuel n’a pu être caractérisé comme unique responsable. Des équipes italiennes et américaines ont ainsi documenté la propagation par l’acarien parasite Varroa d’un virus impliqué dans l’effondrement des colonies [1]. D’autres équipes nord-américaines ont impliqué la co-infection par un autre virus et des champignons du genre Nosema [2], mais ces dernières conclusions restaient controversées, illustrant la difficulté à cerner ce phénomène.

Francesco Stelluti (1577–1652)<br> Le plus ancien dessin connu réalisé avec un microscope.

Des équipes de recherche du CNRS, de l’INRA et de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, viennent de montrer (en laboratoire uniquement) que la mortalité des abeilles engendrée par Nosema ceranae augmente fortement en présence de faibles doses d’insecticide – qui n’entrainent pas de mortalité chez les abeilles indemnes de nosémose. Le phénomène a été observé pour deux insecticides appartenant à des familles distinctes, le fipronil et le thiaclopride [3].

Il faut noter aussi qu’un groupe de l’INRA d’Avignon a déjà publié une étude indiquant un effet synergique similaire entre Nosema et l’insecticide imidaclopride [4].

Ces travaux contribueront-ils à réconcilier les points de vue sur la mortalité des abeilles et convaincre de la nécessité d’améliorer de manière globale la gestion et la protection du cheptel apicole ? C’est peu probable, car certains apiculteurs y puiseront un argument pour relancer leur demande récurrente d’une interdiction radicale de certains insecticides, tandis que le point de vue opposé arguera de l’origine parasitaire du problème.

[1] http://vir.sgmjournals.org/content/...

[2] http://www.plosone.org/article/info...

[3] http://www2.cnrs.fr/presse/communiq...

[4] http://onlinelibrary.wiley.com/doi/...

1 Voir l’article d’Alain Rérat sur notre site : La surmortalité des abeilles : alerte rouge pour la pollinisation et l’agriculture ainsi que la note de lecture sur L’étrange silence des abeilles - Enquête sur un déclin inquiétant de Vincent Tardieu, Belin, Pour la Science, 2009

Publié dans le n° 298 de la revue


Partager cet article