Accueil / Agenda de l’Afis / Illusions d’optique et magie de spectacle

Illusions d’optique et magie de spectacle

Publié en ligne le 3 décembre 2008 - Paranormal - Parapsychologie
Compte rendu de Jacques Poustis.
Avec vidéo dans le langage des signes.

En cette année 2008, la Fête de la Science s’est déroulée du 17 au 22 novembre à l’île de la Réunion.

Depuis 2002, Patricia Tatel (titulaire d’une maîtrise en sciences de l’éducation, intermittente du spectacle), Patrick Arnould (professeur des écoles, détaché aux activités culturelles à l’école) et moi-même (éducateur spécialisé, intermittent du spectacle), nous sommes invités tous les ans à chaque Fête de la Science par la Maison Régionale des Sciences et des Technologies, suite à notre proposition d’actions d’éducation à l’esprit critique.

Pour la première fois cette année, nous y étions présents en tant que membres du conseil d’administration de la toute nouvelle ARISEEC : Association Réunionnaise pour l’Information Scientifique et l’Education à l’Esprit Critique, antenne régionale de l’Afis.


Nos actions lors de ces semaines lourdes de visiteurs (plus de 4000 cette année encore) :
1. l’exposition « Science et pseudo-sciences ». Voir sa présentation.
2. la tenue d’un stand « Même notre cerveau nous trompe ! »
3. la tenue d’un stand « Parapsychologie ?... ou simple magie de spectacle... »

Même notre cerveau nous trompe !

Patricia et Patrick présentent des illusions d’optique et expliquent comment notre cerveau s’y mélange un peu les pinceaux ; Après chaque présentation, le mot de la fin est : « Alors maintenant vous comprenez pourquoi la science ne peut se satisfaire de simples témoignages... ».
Approbation massive du public !

Voir la vidéo « Illusions d’optique », dans le langage des signes.


Exemple d’illusion : Les cercles gris
L’intérêt de cette illusion (création personnelle) est qu’elle montre une double illusion : deux cercles semblent de tailles différentes alors qu’ils sont identiques et ces deux mêmes cercles semblent de teintes différentes, alors qu’ils sont d’un même gris !

Parapsychologie... ou magie de spectacle ?

Là, je montre que tout ce que font les sujets « Psi » (personnes présentées comme « douées » de capacités paranormales : télépathie, précognition, psychokinèse) peut être réalisé avec un peu d’habileté et quelques « trucs » de prestidigitation 1.


Exemple. Cinq personnes s’emparent chacune d’une boule parmi les 5 (4 jaunes et 1 noire) qui sont dans un sachet opaque. Ils tiennent fermement leur boule, invisible, dans leur poing serré. Le magicien parvient à ressentir en quelques minutes et sans s’approcher des participants à moins de 3 mètres, dans quelles mains sont les jaunes et la noire ! Par quel « miracle » ?…
Hypothèses :
1. en faisant appel aux ondes cosmiques délimitant une « aura » perceptible autour du poing qui cache la boule ?...
2. par perception extra-sensorielle ?... En les localisant par les yeux invisibles de ses chakras ?...
3. grâce à un « truc » de magicien inventé par un prestidigitateur australien ?...
Allez savoir ! Déontologie des magiciens professionnels oblige, le « truc » imparable n’est pas révélé à la fin.

Question récurrente du public : « Oui, mais réaliser les mêmes exploits que les sujets "Psi" par des trucs de magicien ne démontre pas que les sujets "Psi" n’ont pas de pouvoirs paranormaux. »

Réponse : « Certes, mais le problème est que chaque fois que ces sujets "Psi" doivent démontrer leurs pouvoirs en présence de scientifiques ET de magiciens... ils perdent immédiatement leurs pouvoirs ou sont surpris en train de frauder ».

Réaction des plus croyants : « Mais dans le cadre d’expériences contrôlées, n’est-il pas compréhensible que les sujets “Psi” soient perturbés au point de perdre leurs dons ? »

Réponse : « C’est possible, mais alors comprenez que leurs pouvoirs auto-proclamés n’intéressent pas la science, dont le domaine de compétence est uniquement circonscrit aux faits observables, mesurables et reproductibles. Donc – et jusqu’à preuve du contraire – la parapsychologie reste une pseudo-science. »

À méditer

De nombreuses citations incitaient à la réflexion et à la discussion. Par exemple, celles que l’on voit sur la table ci-dessous.


- Ne rien nier a priori, ne rien affirmer sans preuve. (Dr Robert Rendu)
- Tant que le Merveilleux restera la cerise sur le gâteau de la Raison, ma table lui sera toujours ouverte. (J. Poustis, in exposition « Science et pseudo-sciences »)
- Pourquoi ce besoin de croire à l’incroyable plutôt que de connaître le connaissable ?
- S’il est vrai que la science n’explique rien, alors que l’on nous dise ce que signifie « expliquer ». (Jean Rostand)
- Que vaut une démocratie sans éducation à l’esprit critique. (J. Poustis, introduction de l’exposition » Science et pseudo-sciences »)

Et plus loin, à droite, toujours sur cette table :
- Des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche. (anonyme de Mai 68)
- Croire ou vérifier, il n’y a pas d’autres choix. (Léon Brunschvicg)
- Science : la seule façon de servir les hommes sans se rendre complice de leurs passions. (Jean Rostand)
- Le droit au rêve a pour pendant le devoir de vigilance. (Henri Broch)
- Des choses les plus sûres, la plus sûre est de douter. (proverbe espagnol cité par Voltaire dans son Dictionnaire philosophique au mot « Alchimie »)
- La science, dans ses résultats, est plus magique que la magie : c’est une magie à preuves. (J.-Marie Adiaffi)
- Toute connaissance accessible doit être atteinte par des voies scientifiques ; ce que la science ne peut pas découvrir, l’humanité ne peut pas le savoir.(Bertrand Russel)

Les photos sont de Patrick Arnould.

1 Jacques Poustis a été deux fois primé lors des Congrès annuels de la Fédération Française des Artistes Prestidigitateurs. NDLR



Partager cet article