Homéopathie

La France consomme 20 % de la production mondiale de "médicaments" homéopathiques alors qu’elle ne représente que 1% de la population du globe. On estime par ailleurs qu’un médecin sur cinq prescrit des produits homéopathiques. En quoi consiste vraiment l’homéopathie ? Ces granules que l’on doit faire fondre sous la langue, que contiennent-ils réellement ? Pourquoi tant de Français croient-ils à l’efficacité de cette pratique ?

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

Article paru sur le site http://www.pseudo-medecines.org/ et reproduit ici avec l’autorisation de son auteur L'image de l'homéopathie est celle d'une médecine « douce », « naturelle », « traditionnelle ». Elle est perçue comme l'héritière de la sagesse ancestrale et de l'empirisme inspiré de générations (...)

par Jean Brissonnet

Tempête sur l’homéopathie

Docteurs Élie Arié et Roland Cash. Les Asclépiades, 2006, 222 pages, 18 €

Si les ouvrages vantant les merveilles de l’homéopathie sont légion, ceux démystifiant cette pratique sont bien plus rares. Il y a eu, en 1989, la publication de l’excellent livre de Michel Rouzé, Mieux connaître l’homéopathie, malheureusement épuisé et non réédité. Depuis, rien ou presque30. Il convient (...)

Note de lecture de Jean-Paul Krivine

Les médicaments homéopathiques : un statut juridique d’exception

Selon une commission spéciale constituée par l’Ordre national des médecins, l’homéopathie est « une méthode thérapeutique pas encore suffisamment évaluée ». Cette définition a été établie le 12 décembre 1997, avec l’aide des conseillers ordinaux et la participation de personnalités représentatives de (...)

par Pierre Bienvenu

L’homéopathie vétérinaire au Royaume-Uni

Il y a quelques mois, la communauté vétérinaire du Royaume-Uni a connu de très vives polémiques à l’occasion d’une refonte de la législation sur l’utilisation des médicaments vétérinaires. Au centre de la controverse, le statut des produits homéopathiques. Dans les années 1980, deux statuts coexistaient (...)

rédigé en français par Jean-Paul Krivine à partir de notes transmises par Niall Taylor

L’homéopathie en médecine vétérinaire

Cet article, initialement publié dans le Skeptical Inteligencer, est reproduit avec l'autorisation de l'éditeur et de l'auteur. Les partisans de l’homéopathie donnent bien des raisons pour expliquer son rejet par la communauté scientifique. Les arguments présentés vont de l’inertie des organisations (...)

par Niall Taylor, traduit par J. Gunther

L’homéopathie, c’est fini ?

Un article et un éditorial de la revue médicale The Lancet sur l'homéopathie déclenchent un petite tempête médiatique. Pourtant, comme le souligne l'éditorial du prestigieux magazine, depuis 150 ans les résultats négatifs contre l'homéopathie se sont accumulés. Afin d'informer au mieux nos lecteurs, nous (...)

par Jean-Paul Krivine

L’homéopathie en questions

À l'occasion de la prise de position de l'Académie de médecine, il nous a semblé utile de revenir sur ce qu'est l'homéopathie, une doctrine élaborée par le médecin autrichien Samuel Hahnemann et exposé en 1810 dans son ouvrage Organon de l'art de guérir et dont le principe de similitude, les dilutions (...)

SPS n° 264 - octobre 2004

Réflexions sur l’homéopathie et la médecine

(On peut consulter un dossier complet sur l'homéopathie sur le site "pseudo-medecines.org") Le succès de l'homéopathie ne peut être séparé de celui de l'ensemble des médecines "douces". Des homéopathes récusent cette appartenance, par crainte sans doute des voisinages compromettants. Mais le plus (...)

par Michel Rouzé

Oscillococcinum : Le petit canard a grandi

Un canard, en langage familier, ça peut vouloir dire une fausse nouvelle, un mensonge. Mais que faut-il penser du canard qui a orné pendant quelques semaines printanières les vitrines de nos pharmaciens ? C'est un joli petit animal, orné d'un foulard. Il s'appelle Oscillococcinum (Essayez de dire (...)

par Michel Rouzé

OSCILLOCOCCINUM - Le joli grand canard

Durant l'hiver qui vient de nous quitter, rares étaient les pharmaciens dont le client, payant ses achats à la caisse, ne tombait pas sur un petit panneau publicitaire lui proposant une deuxième acquisition : Oscillococcinum. Avis aux enrhumés, surtout à ceux dont le coryza se compliquait d'un état (...)

par Michel Rouzé

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !