Deyrolle à la croisée des savoirs

Note de lecture de Philippe Le Vigouroux - janvier 2016

Deyrolle à la croisée des savoirs

Les plus grands scientifiques réunis autour des planches Deyrolle

Louis Albert de Broglie et Sylvie Albou-Tabart

Éditions de la Martinière, 2015, 240 pages, 39,90 €

Dans une salle de classe, dans une exposition ou une brocante, parfois dans un grenier, chacun a pu croiser, avec nostalgie et l’impression d’une science surannée, l’une ou l’autre des planches pédagogiques Deyrolle, magnifiquement illustrée. Entre 1860 et 1970, la maison Deyrolle, fournisseur de “Mobilier et Matériel pour l’Enseignement”, a produit ces affiches destinées à servir de support aux leçons de choses et aux cours de sciences, naturelles ou physiques. Pour ce beau livre, Louis Albert de Broglie, président de Deyrolle, et Sylvie About-Tabart, écrivain et journaliste, ont sélectionné près de quatre-vingt planches naturalistes, essentiellement dans les domaines de la botanique, de l’entomologie, de la zoologie, de la paléontologie, de l’anatomie, et quelques autres concernant la minéralogie et la géologie, la physique et la chimie. L’ouvrage en présente les agrandissements, pleine page, de certains détails : l’enseignant peut constater l’évolution des thèmes enseignés et l’élève appliqué – d’aujourd’hui – peut reconnaître quelques représentations qu’il a pu faire lui-même dans son cahier de travaux pratiques. Certains incontournables des sciences naturelles perdurent, comme l’organisation du cœur et du système circulatoire, mais d’autres aspects ont quitté les instructions officielles, telle l’anatomie de l’escargot.

Au-delà de son seul intérêt esthétique, chaque planche est prétexte à une courte mise au point sur les découvertes dans les différents domaines abordés. “Nous avons besoin de planches comme celles de Deyrolle, besoin de connaître les espèces en les identifiant. Mais aussi d’aller au-delà de ces connaissances. Notre façon d’appréhender la nature a en effet changé au profit d’une vision dynamique prenant en compte les interactions permanentes entre les espèces”, écrit Philippe Cury, spécialiste des écosystèmes marins, en face de la planche illustrant diverses espèces de méduses (et de polypiers) “devenues un indicateur de la mauvaise santé des écosystèmes marins” (p.150-151). Soixante-dix scientifiques se sont ainsi pliés à l’exercice d’actualiser les connaissances sur tous ces sujets illustrés par les planches reproduites et de présenter la nouvelle façon d’étudier et de comprendre le vivant.

Cette mise en vis-à-vis originale des planches pédagogiques anciennes et des savoirs les plus récents, dans un beau livre au grand format, constitue une très agréable et instructive façon d’aborder les sciences naturelles.

Mis en ligne le 21 février 2017
539 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !