Manque de respect ?

312 - avril 2015

Certains de nos détracteurs nous reprochent parfois un « manque de respect » quand nous pointons l’absence de fondement aux allégations et croyances qu’ils défendent.

Il est vrai que nombre de personnes se sentent personnellement attaquées lorsque leurs opinions sont critiquées. Pourtant, nous ne sommes pas nos idées ni nos croyances, nous ne sommes pas nos écrits, nous ne sommes pas les études que nous avons faites ni la position que nous occupons. Le respect est indépendant de tout cela : il est dû à la personne humaine en tant que telle, à sa dignité.

Les croyances privées, intimes, méritent elles aussi notre considération, même si nous ne les partageons pas et qu’elles heurtent notre intellect. Cette forme de respect relève de la pure courtoisie et de la volonté de vivre en bonne entente avec nos voisins. Nous respectons leurs choix personnels et subjectifs, même si nous n’y adhérons pas.

En revanche, lorsque des théories douteuses, des croyances, des affirmations pseudo-scientifiques interviennent publiquement, si nous défendons leur droit à s’exprimer, notre objectif est de les dénoncer comme autant de tromperies présentées comme vérités ou certitudes se parant quelquefois des plumes de la science. Plus qu’un objectif, il est de notre devoir de démystifier les manipulations, les fausses prophéties, les théories captieuses et d’œuvrer à ce qu’elles ne s’invitent pas dans le débat public et pèsent sur les décisions de nos gouvernants. Ce faisant, nous ne montrons, en effet, pas beaucoup de « respect » pour les impostures et les détournements de la science.

Science et pseudo-sciences
Mis en ligne le 2 mai 2015
2531 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !