Attribuer de la rareté à certaines espèces peut causer leur extinction

Plus une espèce animale ou végétale est rare, plus l’homme lui attribue de la valeur… et peut entrainer son extinction.

Cette analyse, publiée dans la revue PLOS Biology par des chercheurs du laboratoire Ecologie, systématique et évolution (CNRS – Université Paris 11), bouscule les théories classiques en économie de l’environnement. Elle remet notamment en cause l’exploitation de certaines espèces et contribuera peut-être à changer les comportements et les législations : achat de produits de luxe comme le caviar ou le bois exotique, collection et observation d’espèces rares, chasse.

Voir en ligne: Centre national de la recherche scientifique (CNRS)

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !