Le ver qui prenait l’escargot comme taxi - Et autres histoires naturelles

Jean Deutsch. Seuil, Science ouverte, 2007, 273 pages, 20 €

Note de lecture de Philippe Le Vigouroux - SPS n° 281, avril 2008

« Il me plaît que toute connaissance, pas seulement celle de l’évolution, soit comme un arbre. Avec le fantasme qu’un arbre n’arrête jamais de croître, de toutes ses branches, dans toutes les dimensions. »

Extrait de la page 267

Voici une douzaine d’histoires naturelles, au sens classique du terme, mais au contenu extrêmement contemporain. S’inspirant souvent des données de la biologie du développement embryonnaire et larvaire, Jean Deutsch, professeur émérite de l’Université Pierre-et-MarieCurie à Paris où il a enseigné la génétique et la zoologie, montre l’importance des études du développement qui viennent valider, affiner, confirmer voire même modifier, inverser, corriger ce que l’anatomie comparée avait permis d’établir, auparavant, des relations de parenté entre les êtres vivants. De la drosophile aux cirripèdes, de l’anémone de mer aux crevettes, l’auteur illustre, en puisant dans les exemples historiques comme dans les derniers travaux scientifiques qui s’inscrivent dans le courant de la génétique comparée du développement, encore appelé « évodévo », bon nombre de témoignages et de mécanismes de l’évolution : l’homologie, l’hétérochronie, la réversion, la préadaptation, l’exaptation, la sélection naturelle… Et si ces mots ne vous disent rien, voilà une bonne raison de lire ce livre ! Le professeur aborde tous ces thèmes en amenant son lecteur à suivre pas à pas le raisonnement des biologistes, la chronologie des découvertes, leur interprétation et leur confrontation avec d’autres données biologiques. L’ensemble est particulièrement stimulant et autorise à pardonner quelques approximations lorsque l’auteur évoque la botanique. Même si la plupart des histoires sont accompagnées de quelques dessins, on pourra aussi regretter l’absence de quelques illustrations supplémentaires qui auraient permis de mieux visualiser les données anatomiques décrites.

Dans l’épilogue de la dernière de ses histoires naturelles, J. Deutsch plaide pour un approfondissement de la collaboration entre diverses disciplines biologiques qui travaillent à différents niveaux d’organisation du vivant : la biologie moléculaire et la génétique, la morpho-anatomie, la biologie du développement, mais aussi l’éthologie et l’écologie. Toutes ces disciplines peuvent contribuer, par l’analyse phylogénétique, à établir un arbre multidimensionnel des relations de parenté entre les espèces.

Mis en ligne le 17 juillet 2008
1608 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !