Vie extraterrestre et ovnis

par Agnès Lenoire - SPS n° 280, janvier 2008

C’est étrange comme l’expression « vie extraterrestre » peut être connotée. La vie extraterrestre, dans nos représentations les plus communes, ce sont les petits hommes verts, l’invasion, la science-fiction, mais aussi l’ufologie, les apparitions d’ovnis et les enlèvements. Beaucoup moins l’exobiologie. Pourtant la vie extraterrestre, ce peut être de simples bactéries, ou bien des traces de vie passée n’ayant pas buissonné faute de conditions favorables. Mais la vie dans cet état mal défini ne passionne pas les foules. C’est pourtant celle qui pourrait raisonnablement être découverte près de chez nous – peut-être dans le système solaire –, et permettrait de mieux cerner le processus qui mène à elle.

Et la recherche d’exoplanètes alors ? Elle cherche activement une petite sœur à la Terre. Les scientifiques lancés dans cette quête pensent surtout que les découvertes dans ce domaine apporteront un éclairage à la formation du système solaire, donc de la Terre, avant de nous dire si elles peuvent abriter la vie. Car tout n’est pas expliqué dans le domaine de la formation de notre petit monde solaire. La découverte d’exoplanètes géantes gazeuses très proches de leur étoile a mis à mal le modèle de formation classique de nos planètes solaires.

Les objectifs des scientifiques sont donc souvent bien éloignés des préoccupations du public, et ce ne sont pas les médias télévisuels qui vont arranger les choses. Non pas qu’il faille considérer les apparitions d’ovnis comme quantité négligeable, mais au moins que cette passion ne prenne pas la place de la connaissance dans l’esprit du plus grand nombre ! Ce n’est pas le cas pour l’instant.

En attendant une meilleure vulgarisation des recherches astrophysiques, on constate que la préoccupation de rassembler ufologues et sceptiques est affichée et annoncée au CNES, mais est beaucoup moins mise en pratique. Le CNES refait une jeunesse à son service d’ufologie et promet de mettre en ligne les témoignages et enquêtes des trente dernières années. Mais pour l’instant, le site du GEIPAN est d’une grande pauvreté et peu scientifique. Les ufologues y chercheront peut-être des preuves d’existence d’extraterrestres. Y verront-ils certains biais dans les enquêtes ?

Mis en ligne le 16 mars 2008
2809 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !