Connaissez-vous les jumeaux semi-identiques ?

Agence Science Presse - 4 avril 2007

Des chercheurs ont découvert un nouveau type de jumeaux. Ils ne sont ni identiques ni différents. Ils sont semi-identiques. La maman a donné un oeuf, le père deux spermatozoïdes. Les bébés ont hérité des mêmes gènes de leur mère mais partagent la moitié des gènes paternels.

On connaissait les jumeaux identiques ou monozygotes. Ceux-ci se forment lorsqu’un spermatozoïde féconde un ovule et que la première cellule de l’embryon, le zygote, se sépare en deux pour former deux embryons.

On connaissait aussi les faux jumeaux ou les dizygotes. Cette fois deux spermatozoïdes parviennent à féconder deux ovules dans l’utérus et donnent naissance à deux zygotes.

Il arrive cependant que deux spermatozoïdes parviennent à féconder un seul ovule. On parle alors de jumeaux semi-identiques ou semi-monozygotes. Les deux enfants ne possèdent pas le même bagage génétique. Chaque spermatozoïde a légué ses gènes a chacun des enfants.

Leur existence et leur découverte reposent sur plusieurs événements inhabituels. D’abord un ovule doit être fertilisé par deux spermatozoïdes, ce qui ne survient que dans 1 % de toutes les conceptions humaines. L’ovule fécondé doit se développer en un embryon viable, ce qui est exceptionnel car la plupart de ces embryons ne survivent pas. Cet embryon doit se diviser en deux pour former des jumeaux. Enfin, ces enfants doivent être découverts par les scientifiques.

C’est ce qui est arrivé à Vivienne Souter et ses collègues du Centre médical Samaritain de Phoenix, en Arizona. (publication dans Human Genetics rapportée par Nature 27 mars 2007). Ceux-ci ont fait la connaissance d’un couple de jumeaux semi-identiques. L’un des jumeaux est né hermaphrodite. Il possède les tissus nécessaires pour former les testicules et les ovaires. L’autre jumeau est anatomiquement mâle. Chacun des enfants est porteur de cellules femelles avec deux chromosomes X et de cellules mâles avec un X et un Y. La proportion de ces cellules varie en fonction des tissus et des organes des enfants. Les bébés maintenant des bambins, furent conçus naturellement, sans traitement ni assistance à la procréation, et sont nés sans complication. Chacun des jumeaux se développe normalement. Ce sont les anomalies de celui des jumeaux qui est hermaphrodite qui ont conduit les médecins à enquêter, relate la revue Nature. Quelques cas d’enfants nés de cette façon avaient déjà été décrits, cependant, jusqu’à présent, on ne connaissait pas d’exemple d’ovule ainsi fécondé se séparant en deux pour donner des jumeaux, relatent les pages Science du Nouvel Observateur.

Mis en ligne le 13 avril 2007
9871 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !