Michel Rouzé nous a quittés

JPEG - 11.3 ko
Photo prise par J. Poustis, nov. 1995

« La liberté de recherche et d’expression a son prix, qui est le droit à l’erreur et même à la fantaisie. La contrepartie est la possibilité de dénoncer l’erreur et la fantaisie, non par une condamnation dogmatique qui ne convainc pas, mais au feu de la discussion ouverte ».
(Michel Rouzé)

Nous apprenons le décès, le 18 février courant, de notre ami et président fondateur, Michel Rouzé1, à l’âge de 93 ans. et infatigable et brillant journaliste scientifique s’était retiré de notre action matérielle depuis quelques années déjà, en raison de son âge. Il a tenu de toutes ses forces à vivre et à défendre ses convictions comme un combattant jusqu’à la limite du possible. Il s’était réjoui, lors de sa succession, de savoir qu’une équipe jeune et dynamique avait repris son flambeau (titre de l’édito de notre n° 241), sous la bienveillante et vigilante férule de son ami Jean-Claude Pecker.

A sa famille, à ses proches et à ses amis, le Conseil d’Administration de l’AFIS et le comité de rédaction de sa revue adressent leurs condoléances émues et attristées.

Nous reviendrons plus longuement sur cette disparition qui nous affecte dans notre numéro 262, le 261 à paraître étant quasiment bouclé au moment où nous apprenons cette triste nouvelle.

1 voir l’hommage publié dans le n° 244 d’octobre 2000, pour son 90e anniversaire.

Mis en ligne le 30 juin 2004
1392 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !