Cinquantenaire de l’AFIS au Palais de la Découverte

une manifestation réussie, pour un nouvel élan

Communiqué de l’AFIS - Paris, le 30 novembre 2018 - Contact 07 82 62 69 82

Cinquantenaire de l’AFIS au Palais de la Découverte

une manifestation réussie, pour un nouvel élan

Ce 17 novembre 2018, deux cents personnes ont répondu à l’invitation de l’AFIS1 de participer à la manifestation organisée à l’occasion de son cinquantenaire, dans la salle de conférence du Palais de la Découverte.

La présence d’un public fortement motivé et de tous âges répond pleinement aux attentes de notre association. C’est un encouragement notable pour développer notre activité, autour des initiatives nationales ou locales diverses, à Paris et en province, et bien sûr autour de notre revue Science et pseudo-sciences, mais aussi via une présence accrue sur les réseaux sociaux divers.

Pour organiser ce cinquantenaire, comme pour toutes ses autres initiatives, l’AFIS a pu compter sur la l’engagement volontaire et bénévole de ses adhérents.

À cet égard, les remerciements qui nous ont été adressés sur la bonne tenue de cette journée du cinquantenaire, menée tambour battant de 9 heures à un peu plus de 18 heures, nous encouragent à poursuivre dans cette voie2.

Mais par-delà les chiffres, c’est la qualité du public présent et des intervenants qu’il faut souligner. Avec leur enthousiasme, leur conviction partagée qu’il est urgent de défendre la rationalité en toutes circonstances, ils ont, chacun, à leur place, contribué à faire de cette journée un moment d’une haute intensité, marquée par un niveau élevé de réflexion et de débat.

Le premier président de l’AFIS depuis qu’elle est devenue « association nationale », Jean-Claude PECKER, nous avait envoyé une belle vidéo tournée sur l’île d’Yeu où il réside. Âgé aujourd’hui 95 ans il ne pouvait être présent. Mais son message rempli d’un optimisme fougueux a donné d’emblée la tonalité profondément humaniste de la journée. On soulignera aussi la pertinence de ses constats sur la dégradation actuelle de la réception de la science tant par les décideurs institutionnels que par le grand public lui-même et sur les dangers qui en découlent.

La première partie de la journée a justement été largement consacrée à un bilan de cette dégradation : les intervenants analysant les multiples facteurs qui ont récemment accéléré ces processus, parmi lesquels l’explosion des réseaux sociaux qui a ouvert des espaces nouveaux à la désinformation, parfois involontaire, mais aussi parfois, hélas, totalement délibérée.

C’est ce qu’ont exprimé tous nos « amis et partenaires » venus apporter leur soutien à l’AFIS, tant en leur nom propre qu’au nom de l’organisation qu’ils représentaient3.

Parmi les très nombreux messages d’encouragement reçus de l’étranger, signalons celui de Richard Dawkins4 :

« (…) Je remercie l’Association française pour l’information scientifique pour tout ce qu’elle a accompli en cinquante ans pour faire avancer la cause du questionnement scientifique, et pour votre contribution au cours des cinquante années à venir… »

Mais le réalisme de ce constat partagé n’est qu’un point de départ, dans une réflexion commune pour engager le combat, sur tous les terrains et avec tous les moyens de communication, dans le but de défendre la science et de dénoncer publiquement les pseudo sciences.
Là, c’est la dimension « Science et décision » de notre activité.

En ce 17 novembre, elle a été tout particulièrement mise en valeur par la présence et les interventions de :

  • Virginie Tournay5, sur « La culture scientifique est à reconquérir », titre de la tribune publiée en février 2018 et cosignée par plus d’une soixantaine de scientifiques et de personnalités.
  • Bernard Accoyer6, sur le thème « Science et décision », proposant « 10 recommandations aux décideurs ».

Une grande partie de la journée a ensuite été consacrée à trois tables rondes :

  1. « Climat et énergie : les fausses représentations »
  2. « Santé publique : vrais risques et fausses controverses »
  3. « Agriculture, santé et environnement : la science inaudible »

Nous ne pouvons rendre compte ici de la richesse des débats menés dans le cadre de ces trois tables rondes, mais chacun pourra juger de l’actualité des thèmes retenus avec des intervenants parfaitement qualifiés mais aussi parfaitement conscients des combats à mener.

Parmi les progrès récents de l’AFIS, il y a la reprise commerciale et militante de la librairie en ligne « Book-e-book », que son fondateur Henri Broch (7) avait souhaité nous transmettre. Cette librairie est célèbre notamment pour sa collection « Une chandelle dans les ténèbres ». En décidant de reprendre « Book-e-book », l’AFIS se lance dans une nouvelle aventure et se dote d’un terrain d’intervention supplémentaire : celui du livre.

L’AFIS n’est pas une organisation donnant dans la mélancolie. Signalons, à cet égard, l’intervention pleine d’humour de Thomas Durand, jeune animateur d’une chaîne You Tube « La tronche en biais », pour nous montrer avec finesse que les pseudo-sciences « n’ont peut-être pas gagné sur Internet ». Et mentionnons l’intervention pleine d’entrain, d’un ami magicien qui nous a fait mesurer que « le sommeil de la raison » engendré par un tour de magie est l’occasion de réfléchir sur les rapports complexes de notre perception et de notre raison.

Impossible de citer ici tous les intervenants que nous remercions chaleureusement.8 C’est, pour conclure, Gérald BRONNER, qui, avec la maestria et l’humour, tantôt sérieux tantôt facétieux que nous lui connaissons, a largement développé les dimensions profondes de notre action, pour l’AFIS mais aussi pour tous ceux qui étaient venus ce jour et … pour tous ceux qui nous rejoindront :

  • Le combat pour la rationalité est un combat pour l’universalisme de la raison
  • C’est donc par définition un combat pour l’humanisme

Gérald Bronner qui a décidément l’art de surprendre par la variété de ses références avait pour terminer choisi cette citation du « Seigneur des Anneaux » de J.R.R. Tolkien :

« Un combat perdu d’avance, des tas de coups à prendre, peu de chances de gagner. Qu’attendons-nous ? »

Permettez-nous donc de dire à notre tour :« Et vous, qu’attendez-vous pour rejoindre l’AFIS ? ».

1 À l’origine, l’AFIS (alors Agence française pour l’Information scientifique) a commencé par la publication des « Cahiers de l’AFIS », à partir de novembre 1968, sous la direction de Michel Rouzé. Elle s’est ensuite transformée en Association, sous le régime de la loi française de 1901, sans but lucratif. Elle s’est structurée comme une association nationale basée sur un fonctionnement démocratique régulier, avec une AG annuelle, ouverte à tous les adhérents qui élisent les organes dirigeants. Elle est et reste fondée sur le bénévolat à tous les niveaux. Parallèlement, la revue, très engagée depuis le début dans le combat contre toutes les formes de charlatanisme, a reçu son titre actuel « Science et pseudo-sciences » (en abrégé « SPS ») pour son 153ème numéro (Janvier-février 1985). Sa diffusion est en nette progression depuis plus de dix ans.

2 Un reportage vidéo complet sera prochainement disponible sur YouTube. Sans oublier, bien sûr, le prochain numéro de « SPS » - le 327 - à paraître.

3 La liste est publiée sur le site : https://www.afis.org

4 Clinton Richard Dawkins. Biologiste et éthologiste de réputation internationale, ex-professeur à Oxford et Berkeley. Connu pour sa « théorie du gène égoïste » et le concept de « mème ». Son activisme incessant en faveur du rationalisme, pour l’athéisme et contre la religion.

5 Directrice de recherche au CNRS, au centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF). Son appel à reconquérir la culture scientifique a été publié en février 20018 sur le site du Huffington Post

6 Ancien président de l’Assemblée Nationale (2007-2012). Il a joué un rôle important dans la discussions et le vote de la « Résolution sur les sciences et le progrès dans la république » en février 2017.

7 Ancien professeur de biophysique théorique à l’université de Nice Sophia-Antipolis. Président d’honneur du Cercle de Zététique. Il est membre de l’Académie des sciences de New York. Et membre du comité scientifique de l’AFIS et de sa revue, Science et pseudo-sciences.

8 Pour prendre connaissance du programme de cette journée

Mis en ligne le 30 novembre 2018
823 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !