Le singe est-il le frère de l’homme ?

Pascal Picq. Éditions Le Pommier, 2002. 64 pages.

Note de lecture d’Agnès Lenoire - SPS n° 257, mai 2003

En seulement quelques pages, vous plongez dans un réquisitoire contre l’anthropocentrisme et ses préjugés. Railleur et sans indulgence pour notre arrogance humaine, Pascal Picq dénonce d’abord notre langage empreint de métaphores simiesques, qui véhiculent si bien notre mépris de dominants. Puis il remet l’homme à sa vraie place, c’est-à-dire non pas « descendants du singe », ce qui voudrait dire « ayant bien évolué », mais plutôt du même lignage évolutif. Partageant 98 % de nos gènes avec les chimpanzés et les bonodos, nous formons la même famille. Pascal Picq est une des grandes figures de la paléoanthropologie française. Écoutons son message qui nous exhorte à nous réconcilier avec notre nature de singe. Il le fait avec beaucoup d’humour et ce livre est savoureux.
Mis en ligne le 16 juillet 2004
1325 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !