Les profiteurs du développement durable

Yvan Stepanovitch. Presses de la Cité, 2011, 288 pages, 18,50 €

Note de lecture de Jean Günther - SPS n° 298, octobre 2011

Journaliste d’investigation, l’auteur se plonge dans la réalité des projets dits de « développement durable » et critique durement la manière dont ces projets sont gérés. Sans le dire clairement, l’auteur est un opposant à l’énergie nucléaire. Il nous explique que les abondantes subventions distribuées par la puissance publique aux énergies « renouvelables » aboutissent chez les grandes entreprises, qui, selon lui, ne sont ni honnêtes ni efficaces, et négligent les PME innovantes ou les initiatives individuelles. Ce dernier point mériterait une discussion plus sereine que celle qui nous est présentée.

La leçon que l’on peut tirer de ce livre est que quand un État, pour des raisons politiques, distribue des subventions à des acteurs industriels, il ne doit pas s’étonner du mauvais usage de cet argent et des dérives constatées.

Même si les raisonnements de l’auteur ne sont pas tous sans parti pris, sa prose passionnée, basée sur un grand nombre de faits avérés, est une utile mise en garde contre la confiance naïve que font certains à des décisions politiques déconnectées des réalités scientifiques et industrielles.

Mis en ligne le 13 mars 2012
1923 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !