Regards sur la science

Australie : la « chasse aux dromadaires »

par Kamil Fadel - SPS n° 298, octobre 2011

JPEG - 39.7 ko
Jérôme Bosch (vers 1450-1516)
Le jardin des délices (détail)

L’Australie est le pays dont la population de dromadaires est la plus importante au monde avec près d’un million de têtes. L’animal a été introduit sur le continent vers 1850. À l’instar des vaches et d’autres herbivores, les dromadaires émettent des gaz à effet de serre, notamment du méthane. Sur une suggestion de la société Northwest Carbon, un parlementaire australien a proposé une idée pour le moins cruelle : exterminer les dromadaires du continent ! Le département d’État australien au réchauffement climatique et aux énergies renouvelables envisageant de mettre en application cette mesure, une opposition s’est organisée avec notamment un site de pétition. La ISOCARD (International Society of Camelid Research Development) s’est également manifestée à travers 300 de ses membres partout dans le monde en qualifiant l’idée de stupide et en la dénonçant comme une aberration scientifique. Selon l’ISOCARD, la contribution des dromadaires aux gaz à effet de serre est négligeable face aux 560 millions de tonnes de CO2 que l’industrie australienne rejette tous les ans dans l’atmosphère.

Mis en ligne le 19 janvier 2012
901 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !