Le savoir des plantes

Pierre Laszlo. Éditions Ellipses, 2000, 125 pages, 55 FF

Note de lecture de Philippe Le Vigouroux - SPS n° 242, juin 2000

Pierre Laszlo, chimiste, professeur honoraire à l’Ecole Polytechnique et à l’Université de Liège rappelons-le, se propose, sous la forme d’une cinquantaine de courtes leçons de choses illustrées par Valérie Laszlo, de prolonger la tradition des herbiers. Il a voulu, nous explique-t-il dans l’avant-propos, passer du remède de bonne femme à la pharmacologie moderne, du langage des fleurs à la communication chimique. Voici un petit ouvrage dont la lecture est à la fois instructive et divertissante, conforme au souhait exprimé par l’auteur.

La notice consacrée à l’armoise rappelle qu’elle entrait dans la préparation de l’absinthe. Cette boisson fut interdite en 1915 à la suite du rapport d’Henri Schmidt, député et pharmacien de profession : la toxicité cérébrale (causant des crises d’épilepsie) de l’extrait d’armoise est imputable à un terpène, la thujone. Le pastis, inventé en 1932 remplacera l’armoise par la réglisse et la badiane. Mais, nous prévient Pierre Laszlo, nous assistons à un retour en vogue de l’absinthe et à son cortège d’intoxications par la thujone. Parmi les principales responsables ? Les médecines parallèles...

"Le corps médical constate à nouveau et déplore des crises convulsives déclenchées par l’absorption de thujone et de molécules apparentées, issues d’essences végétales utilisées par des médecines douces : extraits de fenouil, hysope, romarin, sauge, thuya ; et d’armoise, entre autres. L’hôpital cantonal universitaire de Genève a connu plusieurs cas récents".

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !