L’acidification des océans et le phytoplancton

par Guillaume Calu - SPS n° 290, avril 2010

La hausse des teneurs en CO2 dans l’atmosphère risque d’entraîner une acidification des océans. Les changements chimiques provoqués par ce phénomène auront vraisemblablement de multiples répercussions sur la biodiversité marine.

L’acidification des océans changerait ainsi la chimie et la biodisponibilité du fer, selon une étude américaine parue dans Science. La baisse du pH dans des milieux de culture contenant différentes formes de fer fait chuter son taux d’acquisition chez des diatomées et des Coccolithophoridés. Or ce métal est indispensable dans de nombreux processus biochimiques. Les diatomées sont par ailleurs l’un des principaux producteurs primaires des océans. Les besoins en fer restant inchangés chez ces organismes avec la hausse des teneurs en CO2, l’acidification des océans pourrait donc provoquer localement une augmentation du stress en fer chez les populations phytoplanctoniques marines.

Source : Science 327(5966), pp. 676 – 679. DOI : 0.1126/science.1183517

Mis en ligne le 24 mai 2010
1114 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !