Accueil / Notes de lecture / Produits de protection des plantes - Innovation et sécurité pour une agriculture durable

Produits de protection des plantes - Innovation et sécurité pour une agriculture durable

Publié en ligne le 7 septembre 2014
Note de lecture de Marcel Kuntz - SPS n° 309, juillet 2014

Cet ouvrage constitue un manuel indispensable aux enseignants et étudiants concernés par l’agriculture et l’agronomie. Il définit les différentes catégories de pesticides et autres produits de protection des cultures comme les régulateurs de croissance, les stimulateurs des défenses naturelles des plantes et les biopesticides. Le livre est riche de figures, tableaux et encadrés où le lecteur trouvera les formules chimiques, les modes d’action, la réglementation, etc.

L’ouvrage est bien plus qu’un manuel. Certains chapitres se lisent comme un livre d’histoire : rappel du contexte agricole avant l’avènement des produits phytosanitaires de synthèse (insecticides, fongicides, herbicides) et des raisons de l’engouement qu’ils ont suscité après la Seconde Guerre Mondiale, prise de conscience de leurs effets non intentionnels et baisse significative de leur usage depuis une dizaine d’années. Un chapitre est consacré au processus européen qui a abouti à la non-réhomologation de deux tiers des pesticides autrefois en usage, aux directives pour leurs utilisations durables et en France au programme Écophyto.

La précision est toujours de mise dans cet ouvrage : sont ainsi expliqués à la fois l’apport considérable de ces produits et leurs conséquences en distinguant d’un point de vue technique imprégnation, contamination et pollution des milieux. Le livre explique également les avantages et inconvénients des méthodes alternatives et autres produits de biocontrôle. Il est indispensable à tous ceux qui veulent s’éloigner de la vision manichéenne habituelle des médias.

Le regard sur la protection des cultures a changé et ce livre présente les démarches et réflexions en cours pour une utilisation raisonnée des pesticides chimiques en complément d’une lutte intégrée contre les bio-agresseurs. L’agriculture a été productiviste ; le lecteur de ce livre comprendra pourquoi elle ne l’est plus. Il est fascinant de constater, grâce à cet ouvrage, combien l’adoption (ou non) d’une technologie agricole est le témoin de son époque.

Publié dans le n° 309 de la revue


Partager cet article