Accueil / Regards sur la science / La recherche sur les nerfs artificiels

La recherche sur les nerfs artificiels

Publié en ligne le 21 novembre 2009 -
par Guillaume Calu - SPS n° 288, octobre 2009

Une équipe de chercheurs suédois est sur la bonne voie pour créer la première cellule nerveuse artificielle capable de communiquer avec d’autres cellules nerveuses naturelles à l’aide de neurotransmetteurs. Leurs premiers résultats ont été publiés dans la revue Nature Materials.

Les méthodes actuellement utilisées pour stimuler les signaux nerveux dans le système nerveux sont basées sur des stimuli électriques. Mais cette méthode stimule également tous les types cellulaires dans la région tissulaire voisine, donnant parfois lieu à des effets secondaires indésirables.

Les chercheurs suédois ont donc essayé de réaliser une électrode d’un nouveau genre afin de délivrer directement des neurotransmetteurs au lieu des décharges électriques. Cette stratégie vise à mimer au plus proche la neurotransmission cellulaire naturelle. L’avantage de cette stratégie est que seules les cellules dans un environnement voisin seront activées par les neurotransmetteurs. Les chercheurs ont déjà testé avec succès leur prototype de neurone artificiel, et réussi à contrôler de cette manière les fonctions auditives dans le cerveau de cochons d’Inde.

La prochaine étape consiste à créer de petites unités neurales artificielles directement implantées dans le corps. Ces systèmes pourront ainsi venir remplacer des neurones défaillants et lutter contre des dommages nerveux ou des maladies neurodégénératives.

Pour en savoir plus :
D.T. Simon et al. (2009). « Organic electronics for precise delivery of neurotransmitters to modulate mammalian sensory function ». Nature Materials 8, 742–746.

Publié dans le n° 288 de la revue


Partager cet article