Accueil / Notes de lecture / L’énergie sous toutes ses formes - Tome 1 – Comment se transforme-t-elle ? - Tome 2 – Ses différentes sources

L’énergie sous toutes ses formes - Tome 1 – Comment se transforme-t-elle ? - Tome 2 – Ses différentes sources

Publié en ligne le 6 mai 2014
Note de lecture de Jérôme Quirant - SPS n° 308, avril 2014

Pierre Manil a traduit et adapté, en deux tomes, l’ouvrage de Jo Herman, Energy Survival Guide. En se basant sur des éléments scientifiques et factuels, ces deux ouvrages permettent de faire un tour d’horizon pédagogique et instructif sur la consommation anthropique d’énergie et les différentes sources à disposition. Vu les informations fragmentées et parcellaires diffusées par les médias sur un sujet d’actualité de plus en plus brûlant, un tel livre s’avère donc essentiel !

Le tome 1 est tourné vers la définition de l’énergie, indispensable à la vie : d’abord au travers de la consommation de notre propre corps, puis en recensant nos besoins pour l’habitat ou les transports. Des comparaisons souvent pertinentes, parfois étonnantes, aident le lecteur à apprécier les ordres de grandeur. Par exemple, la consommation énergétique d’un être humain au repos (100 Watts) sur une journée est l’équivalent d’un verre de pétrole, soit la même énergie qu’une bougie flambant en continu. Le rendement énergétique de différents systèmes consommateurs (chauffage, véhicules…), ou encore la place de la France dans le monde (production et consommation) y sont également détaillés.

Le tome 2 permet ensuite de faire le point sur les différentes sources d’énergie à disposition. De manière assez exhaustive, les auteurs passent en revue chacune des sources potentielles d’énergie pour apprécier leur disponibilité, le rendement à attendre et les réserves connues. Énergie solaire ou éolienne, géothermie ou énergie hydraulique, nucléaire et difficultés de stockage sont évalués de façon précise en proposant, là aussi, des analogies frappantes. L’énergie solaire arrivant par exemple sur un mètre carré de terre, est équivalente sur une année à 100 litres de pétrole. Comme pour l’éolien, toute la difficulté consiste bien sûr à réussir à capter cette énergie de manière efficace, tout en lissant les pics et creux liés aux conditions climatiques changeantes.

Chaque chapitre des deux tomes est agrémenté d’encadrés détaillant des points importants (Comment fonctionne une cellule photovoltaïque ? Résistance au roulement et résistance à l’air pour les véhicules...) et il est conclu par une synthèse des principaux points à retenir. Cela fait de ces ouvrages des outils pédagogiques très accessibles et adaptés. On regrettera juste quelques coquilles orthographiques qui auraient mérité une relecture un peu plus approfondie.

Publié dans le n° 308 de la revue


Partager cet article