Accueil / Notes de lecture / L’Etrange Rendez-vous

L’Etrange Rendez-vous

Publié en ligne le 15 juillet 2004
Note de lecture d’Igor Ziegler - SPS n° 251, mars 2002

Nous sommes en 1954 : les soucoupes volantes déferlent sur les USA de partout des phénomènes lumineux étranges sont rapportés. Pour la population et avant tout pour les ufologues, cette période marquera l’apogée de la « grande vague » d’apparitions extra-terrestres.

2001, l’explication du phénomène est enfin donnée à travers les aventures fantastiques du théâtral professeur Philip Mortimer. Le célèbre scientifique britannique, héros de la Bande dessinée Blake et Mortimer créée en 1946 par Edgar P. Jacobs, revient sous le crayon du dessinateur Ted Benoit dans L’Etrange Rendez-vous.

Il y combat les projets destructeurs du sordide Dt Z’ong, mutant dégénéré (il est petit et tout vert !) mais opticien génial revenu de l’an 8061 sur un rayon laser et qui s’acharne à vouloir éradiquer les installations nucléaires de Los Alamos.

L’idée du scénariste Jean Van Hamme est de sous-entendre que les phénomènes lumineux utiles aux transferts temporels de nos descendants sont assimilés par les témoins à des phénomènes spatiaux d’origine inconnue d’où la « vague » de 1954. Après tout, c’est plus amusant comme explication que les hallucinations collectives, les observations de Vénus, les rentrées dans l’atmosphère ou les bidouillages grossiers à la Georges Adamsky !

Mortimer, aidé de son ami le capitaine Blake, pourfendra-t-il l’abominable Z’ong ? Vous le saurez évidemment en prenant un Etrange Rendez-vous avec un futur somme toute pas très rose Well ! (profitez-en pour relire L’Enigme de l’Atlantide, Le Piège diabolique, La Marque jaune etc.)


Mots clé associés à cet article

Cet article appartient au sujet :

Autres mots clés associés : Littérature

Publié dans le n° 251 de la revue


Partager cet article


]