Accueil / En direct de l’ASP / Des enfants qui philosophent

Des enfants qui philosophent

Publié en ligne le 17 août 2005 - Philosophie
par Emmanuelle Bergeron

Prévenir la violence chez les enfants par la philosophie. C’est l’approche originale qu’ont mis sur pied Pierre Laurendeau et ses collègues de La traversée, un organisme sans but lucratif qui œuvre auprès des femmes et des enfants victimes de violence.

Ce professeur de philosophie du cégep Lionel-Groulx a présenté son programme lors du colloque Approches actuelles en philosophie pour enfants au congrès de l’ACFAS qui a eu lieu en mai à l’Université du Québec à Chicoutimi.

« La violence a toujours existé, explique Pierre Laurendeau, il est illusoire de croire qu’elle pourrait complètement disparaître. Depuis la mythologie grecque jusqu’aux contes pour enfants, les héros qui nous entourent véhiculent de la violence. Le défi est de maîtriser cette violence et de la verbaliser pour comprendre ce qu’elle nous fait vivre ».

La philosophie pour enfants n’est pas une discipline récente. Elle a été élaborée par Matthew Lipman et Ann Margareth Sharp, deux philosophes américains qui, au début des années 1970, ont tenté de redessiner la pratique de la philosophie afin qu’elle devienne accessible aux enfants. Le principe est d’amener les jeunes, par le dialogue, à penser par eux-mêmes et à réfléchir avant d’agir, notamment lorsqu’ils font face à des situations conflictuelles.

Pierre Laurendeau et ses collègues, Catherine Audrain, directrice générale de La traversée et Michel Sasseville, professeur de philosophie à l’Université Laval, ont suivi la méthodologie de ces penseurs en élaborant une série de romans, un pour chaque niveau du primaire et un guide pédagogique pour les enseignants. Ces récits simples mettent en vedette des enfants et des adultes qui discutent, agissent et pensent ensembles en cherchant les meilleures façons de résoudre les problèmes du quotidien.

Le programme connaît déjà un vif succès auprès des enfants, autant dans les écoles de milieux défavorisés souvent plus exposées à la violence, que dans les classes de milieux plus aisés.

Nicole Tremblay, professeure au département d’éducation et de psychologie à l’Université du Québec à Chicoutimi, enseigne la philosophie pour les enfants aux futurs enseignants. « Avec la réforme du système d’éducation et les objectifs visés par l’atteinte des compétences transversales, les enseignants sont avides de nouveaux moyens pour stimuler la pensée critique chez les jeunes. La philosophie est toute désignée pour répondre à ces questions ».

Le programme : www.latraversee-pvphie.com


Mots-clés : Philosophie


Partager cet article