Accueil / Notes de lecture / Ces liens qui nous font vivre

Ces liens qui nous font vivre

Publié en ligne le 9 mai 2020
Ces liens qui nous font vivre
Éloge de l’interdépendance

Rébecca Shankland et Christophe André
Odile Jacob, 2020, 332 pages, 21,90 €

La tendance au narcissisme s’est intensifiée en Occident pour diverses raisons, dont l’usage d’Internet. Des chercheurs parlent du développement d’une génération « Moi-je » 1. L’ouvrage de Rébecca Shankland et Christophe André vient rappeler toute l’importance des relations interpersonnelles de qualité. Il s’agit d’un thème étudié par des psychologues depuis plus de 40 ans 2, que les auteurs revisitent à la lumière d’un nombre considérable d’études empiriques (leurs références bibliographiques occupent 27 pages).

R. Shankland est maître de conférences à l’université de Grenoble. Elle a mené des recherches empiriques, notamment sur l’impact de méthodes pédagogiques 3 et sur des thèmes de psychologie positive 4. Chr. André est psychiatre au Centre hospitalier Sainte-Anne, il a publié un grand nombre d’ouvrages de psychologie grand public, dont la plupart sont à juste titre des best-sellers.

La plus grande partie de l’ouvrage porte sur la recherche d’un équilibre, chez l’adulte, entre l’attachement et l’autonomie, en particulier dans la relation conjugale. En ce domaine, comme en beaucoup d’autres, on constate qu’une valeur devient caricaturale, voire néfaste, si elle n’est pas associée à sa complémentaire 5. Ce que les auteurs appellent « l’interdépendance positive » est une des conditions pour permettre aux couples de durer. Les auteurs rappellent aussi l’importance de l’attachement chez l’enfant et le soutien au développement de son autonomie.

Dans la tradition de la « psychologie positive », les auteurs présentent une série de pratiques simples qui ont une réelle efficacité. Il en va ainsi de la tenue, pendant plusieurs jours d’affilée, d’un journal d’événements positifs ou de rencontres pour lesquelles on peut éprouver de la gratitude. Cet exercice d’orientation de l’attention s’avère utile pour des personnes d’humeur pessimiste ou dépressive.

L’ouvrage est destiné à un large public, mais il peut intéresser des professionnels de la psychologie car il s’appuie sur des études récentes.

1 Voir par exemple Cottraux J, Tous narcissiques, Odile Jacob, 2017. Note de lecture sur afis.org

2 L’ouvrage ancien le plus célèbre est de Kelley HH et Thibaut J Interpersonal relations : A theory of interdependance. Wiley, 1978, 341 p.

4 Shankland R, (2012) Bien-être subjectif et comportements altruistes : les individus heureux sont-ils plus généreux ? Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale, 93 : 77-88.

5 Blaise Pascal avait constaté qu’« on ne montre pas sa grandeur pour être à une extrémité, mais bien en touchant les deux à la fois, et remplissant tout l’entre-deux. » (Pensées, § 353).

Publié dans le n° 334 de la revue


Partager cet article


Auteur de la note

Jacques Van Rillaer

Professeur émérite à l’Université de Louvain et aux Facultés (...)

Plus d'informations