Accueil / Notes de lecture / Apprendre !

Apprendre !

Publié en ligne le 13 juillet 2019
APPRENDRE !

Les talents du cerveau, le défi des machines

Stanislas Dehaene

Odile Jacob, 2018, 380 pages, 22,90 €

Personne ne nous apprend à apprendre. L’évolution par sélection naturelle nous a dotés d’un outil finement calibré selon un modèle statistique bayésien 1 pour ajuster nos représentations internes du monde en fonction des signaux d’erreurs qu’il reçoit, restreignant ainsi l’espace des hypothèses possibles tout en minimisant les coûts de production cognitifs. L’exercice est si naturel et intuitif que nous y sommes rarement attentifs ; toutefois, l’étude scientifique de cette capacité cognitive a montré qu’une meilleure compréhension du fonctionnement de notre cerveau (la métacognition) permet d’augmenter significativement nos performances d’apprentissage. Encore faut-il se débarrasser des mythes pseudo-scientifiques qui peuplent nos représentations collectives de l’apprentissage.

Premièrement, les bébés ne sont pas des ardoises vierges sur lesquels viendrait s’inscrire la culture. Dès les premiers mois de la vie, ils sont pourvus d’attentes innées sur le fonctionnement du monde physique (les bébés sont surpris qu’une boule verte sorte d’une urne composée majoritairement de boules rouges) et mental (les objets animés ont des intentions et des désirs). Ensuite, le cerveau n’est pas malléable à souhait – même si durant les périodes sensibles d’apprentissage le cerveau des enfants est particulièrement flexible (favorisant par exemple l’acquisition d’une seconde langue avant l’adolescence) –, et la plasticité cérébrale dépend in fine de l’architecture universelle du cerveau humain. L’apprentissage ne fait que prolonger l’œuvre des gènes façonnée par les pressions de sélection rencontrées au cours de l’évolution. Enfin, les machines ne sont pas intelligentes. Elles sont plus gourmandes que les humains en énergie, moins efficaces et incapables de généraliser leur savoir. Alpha Go, le programme informatique capable de battre le champion du monde au jeu de Go, est incapable de jouer à un autre jeu que le Go ou de généraliser ses connaissances du plateau 19×19 à un plateau 15×15 !

Du côté de l’éducation, loin de vouloir créer des enfants-machines, S. Dehaene invite les enseignants et les parents à s’appuyer sur quatre piliers universels qui déterminent l’apprentissage. Le premier est l’attention, qui permet de sélectionner, amplifier et propager les signaux d’informations pertinents dans le cerveau. Ce traitement cognitif profond et conscient accroît sensiblement la mémorisation. Le second est l’engagement actif qui consiste à stimuler la curiosité de l’apprenant en l’incluant dans le processus d’apprentissage – aux antipodes donc des cours magistraux traditionnels. Le troisième est le retour sur erreur qui se réalise par la correction régulière des erreurs de l’apprenant à travers des récompenses plutôt que des sanctions. Le dernier pilier est la consolidation en mémoire à long terme des informations acquises. La répétition, favorisée par les examens continus (qui portent sur les acquis récents) et cumulatifs des connaissances (qui portent sur l’ensemble du programme), ainsi que le sommeil, durant lequel notre cerveau rejoue sans relâche les informations apprises dans la journée, contribuent à cette phase cruciale de l’apprentissage.

La sobriété des prescriptions du livre de S. Dehaene et le tour de paysage accessible qu’il offre des sciences de l’éducation en font un ouvrage incontournable pour découvrir les rouages cognitifs de l’apprentissage.

1 Modèle où la probabilité qu’une hypothèse soit vraie dépend des informations que l’on détient a prioriet évolue en fonction de la correspondance des nouvelles données recueillies avec l’hypothèse.


Mots clé associés à cet article

Cet article appartient au sujet : Éducation

Autres mots clés associés : Éducation

Publié dans le n° 327 de la revue


Partager cet article


Les auteurs de la note

Camille Williams

Diplômée d’une licence en psychologie et neurosciences (...)

Plus d'informations

Sacha Yesilaltay

Diplômé d’une licence de sociologie et d’un master en (...)

Plus d'informations