Science et Pseudo-Sciences n°296 Hors-série 11 septembre

Sommaire

Dix ans après les attentats du 11 septembre
La rumeur confrontée à la science

Éditorial : L’imposture est dans la rumeur p. 1

Introduction p. 2


« Oussama Ben Laden n’est pas responsable du 11 septembre... »
« Un missile a été envoyé sur le Pentagone... »
« Les tours jumelles ont été démolies à l’explosif... »

Qui n’a pas un jour entendu ces théories du complot à propos du 11 septembre ? Avec la mort d’Oussama Ben Laden et le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 qui approche, les théories du complot sur ces évènements repartent de plus belle. Les partisans de ces thèses alternatives assaillent le net : les forums et les commentaires sous les articles sont envahis de messages arguant de prétendues « preuves scientifiques »...

Or, il n’en est rien. Aucune des conclusions fournies par les enquêtes techniques (et nous ne parlerons ici que d’enquêtes techniques) n’a pu être remise en cause de manière sérieuse, rationnelle et scientifique.

L’AFIS s’est entourée des plus grands experts français (professeurs d’université, responsables de centres de recherche, etc.), chacun dans leur domaine de compétence, pour proposer une vulgarisation des résultats scientifiques fournis après souvent de très longues enquêtes.


Vérité et plausibilité (Jean Bricmont) p. 6

Les théories conspirationnistes autour du 11 septembre (Phil Molé) p. 7

Comment assure-t-on la sécurité des constructions ? (Denys Breysse) p. 17

Les effets du feu (Pierre Carlotti), p. 26

L’effondrement des Twin-Towers (entretien avec Matthys Levy) p. 33

Vous avez dit démolition contrôlée ? (entretien avec Jean-Pierre Muzeau) p. 38

L’effondrement de la tour 7 (Joël Kruppa et Bin Zhao) p. 42

Affabulation autour des débris métalliques (entretien avec Michel Brillich) p. 50

Pas d’avion sur le Pentagone ? (Jérôme Quirant) p. 54

Quelques considérations aéronautiques... (entretien avec Jean Belotti) p. 58

La chimie à la rescousse (Emeric Steng) p. 62

Quand la sismique se met en branle... (Jérôme Quirant) p. 71

Des statistiques molestées en plein Web par les truthers (entretien avec Nicolas Gauvrit) p. 76

« 9/11 Truth Movement » entre politique et science (Valery Rasplus) p. 81
Sur le net : lire la recension de Valery Rasplus

Comment fonctionnent les rumeurs (Gérald Bronner) p. 87

Si j’étais la CIA attaquant les tours jumelles (Nicolas Gauvrit) p. 94


Ce numéro hors-série a été coordonné par Jérôme Quirant, assisté de Nicolas Gauvrit.


L’édito

L’imposture est dans la rumeur

Presque dix ans après les attentats du 11 septembre, force est de constater que les thèses conspirationnistes rencontrent encore un écho significatif, surtout sur Internet, mais aussi dans d’autres médias.

Lire la suite

Ces thèses postulent que les attentats ne seraient pas ce que l’on croit communément – une opération terroriste liée à Al-Qaida – mais une gigantesque manipulation opérée par un secteur du complexe militaro-industriel des états-Unis cherchant à faire avancer ses intérêts propres. Ces thèses sont pratiquement nées en France, avec la publication en 2002 du livre très médiatisé de Thierry Meyssan, qui expliquait qu’aucun avion ne s’était écrasé sur le Pentagone. Bien que très rapidement réfutée et décrédibilisée par une contre-enquête de deux journalistes de Libération, qui montraient que le « travail » de Meyssan, libre interprétation de documents trouvés sur le Net, ne répondait même pas aux critères minimaux de la démarche journalistique, tels que l’enquête de terrain visant à confronter les différents témoignages 1, cette mode conspirationniste n’a depuis cessé de se développer. Et en particulier aux États-Unis, avec la mise en avant de nouvelles affirmations fantaisistes, relatives cette fois-ci, aux attentats de New York sur le World Trade Center : l’effondrement des tours ne pourrait s’expliquer par le seul écrasement des avions, des explosifs auraient été placés à l’avance, des pilotes amateurs ne pouvaient réaliser l’opération, la Bourse avait anticipé l’attentat...

Gageons qu’à l’occasion du dixième anniversaire des attentats, alors que journaux, radios et télévisions consacreront des dossiers au sujet, les thèses conspirationnistes auront une place de choix... Le doute et l’esprit critique inclinent forcément à une forme de scepticisme, mais cela ne veut pas dire douter de tout ! Le scepticisme radical aboutit à un nihilisme stérile... La démarche productive consiste à s’interroger toujours sur les raisons que l’on a de penser ce qu’on pense, et de garder intacte la volonté de savoir et de comprendre.

C’est ce à quoi entend contribuer ce numéro hors-série de Science et pseudo-sciences en confrontant les arguments conspirationnistes à la connaissance scientifique. Pour chacun des sujets couverts (aéronautique, génie civil, chimie, métallurgie, etc.), il a été fait appel à des spécialistes du domaine.

1 Guillaume DASQUIE et Jean GUISNEL, L’effroyable mensonge. Thèses et foutaises sur les attentats du 11 septembre, Paris, La Découverte 2002.

Ce numéro est disponible en version papier

Acheter
Dossier de presse à télécharger

Pour recevoir les derniers dossiers de presse et communiqués dès leur parution sur votre adresse e-mail, cliquez ici.