Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > Vieillissement des alliages : une mayonnaise qui tombe plus vite que (...)

Vieillissement des alliages : une mayonnaise qui tombe plus vite que prévu

lundi 7 avril 2008

Pourquoi certains composants électroniques subissent-ils des pannes irréversibles spontanées ? Pourquoi certaines pièces mécaniques, sans usure apparente, rompent-elles ?

Ces questions ont trouvé un début de réponse concrète grâce aux observations et mesures menées par des chercheurs français 1 (CEMES / CNRS), associés à des équipes étrangères 2.

En effet, pour la première fois, ils ont réussi à suivre en direct un des processus accélérant le vieillissement des alliages. Leurs résultats démontrent explicitement que la présence de certains défauts dans les alliages provoque une séparation plus rapide de leurs composés.

Cette découverte devrait permettre de mieux prévoir la durée de vie des composants électroniques. Leurs travaux sont publiés dans la revue Science du 21 mars 2008.


Voir en ligne : Centre national de la recherche scientifique (CNRS)


1 Marc Legros, CEMES-CNRS, Toulouse

2 Gerhard Dehm, Erich Schmid Institute of Materials Science, Austrian Academy of Sciences, Department Materials Physics, University of Leoben, Autriche
Eduard Arzt, INM-Leibniz Institute for New Materials , Saarbrücken, Allemagne
T. John Balk, Department of Chemical and Materials Engineering, University of Kentucky, Lexington, Etats-Unis