Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > Une naine brune très froide : un trait d’union entre étoiles et planètes (...)

Une naine brune très froide : un trait d’union entre étoiles et planètes ?

jeudi 22 mai 2008

La plus froide des naines brunes vient d’être découverte par une équipe internationale dirigée par des chercheurs français 1 et canadiens et composée notamment de chercheurs du Laboratoire d’Astrophysique de Grenoble (CNRS / Université Grenoble1 ; Observatoire des Sciences de l’Univers de Grenoble / INSU).

Une spécificité de cette découverte est la présence d’ammoniac sur cette naine brune. Cet astre est le premier à avoir cette caractéristique, constituant ainsi une nouvelle catégorie à mi-chemin entre les planètes géantes et les naines brunes déjà connues.

Cela va permettre de disposer d’une gamme complète d’objets allant des étoiles les plus chaudes aux planètes géantes tel Jupiter.

Ces résultats sont publiés en ligne dans la revue Astronomy & Astrophysics.


Voir en ligne : Centre national de la recherche scientifique (CNRS)


1 Ont aussi participé à cette découverte des chercheurs de l’Institut UTINAM (CNRS-INSU / Université de Besançon ; Observatoire de Besançon / INSU) et du Centre de recherche astronomique de Lyon (CNRS / Université Lyon1 / Ecole normale supérieure de Lyon ; Observatoire de Lyon / INSU)