Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > Une molécule utilisée dans l’hypertension artérielle pulmonaire pourrait aider (...)

Une molécule utilisée dans l’hypertension artérielle pulmonaire pourrait aider à traiter la drépanocytose

jeudi 22 mai 2008

La drépanocytose ou anémie falciforme est la maladie génétique de l’hémoglobine la plus fréquente.

Priorité de santé publique de l’OMS, elle fait l’objet d’un dépistage à la naissance dans les pays industrialisés.

A défaut d’une prise en charge rapide, cette pathologie due à une malformation des globules rouges peut en effet s’avérer mortelle, en raison de crises répétées d’obstruction des petits vaisseaux.

Alors que les thérapies actuelles visent principalement à éviter la survenue et les conséquences de ces crises drépanocytaires, des chercheurs du Centre de Recherche Cardiovasculaire Inserm Lariboisière (Unité Inserm 689), de l’Université de Vérone en Italie et leurs collègues viennent de mettre en évidence le mécanisme contribuant à leur survenue. Ils montrent alors le potentiel thérapeutique d’une molécule disponible sur le marché et utilisée en traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire.

Leurs travaux sont publiés en ligne dans le Journal of Clinical Investigation.


Voir en ligne : Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)