Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > Quand l’évolution tend à maximiser la diversité et le fonctionnement des (...)

Quand l’évolution tend à maximiser la diversité et le fonctionnement des systèmes écologiques

dimanche 6 avril 2008

Des chercheurs du CNRS basés à l’université de Montpellier 2 1 en collaboration avec des chercheurs de l’Imperial College de Londres et de l’université de Liverpool au Royaume Uni 2, viennent de montrer que l’évolution peut conduire à plus de diversité biologique et surtout à un meilleur fonctionnement des systèmes écologiques.

Dans le contexte actuel de l’érosion de la biodiversité, ces résultats publiés dans la revue Nature du 13 mars 2008 soulignent l’importance de l’évolution comme force structurante des systèmes écologiques et ouvrent de nouvelles pistes d’interprétation sur la relation entre la diversité du vivant et le fonctionnement des systèmes écologiques.


Voir en ligne : Centre national de la recherche scientifique (CNRS)


1 Institut des sciences de l’évolution de Montpellier (CNRS, Université Montpellier 2), Laboratoire des écosystèmes lagunaires (CNRS, Université Montpellier 2, Ifremer)

2 Institut des Sciences de l’Evolution (CNRS UMR5554), Université Montpellier II. NERC Centre for Population Biology, Imperial College London. Laboratoire Ecosystèmes Lagunaires (CNRS UMR5119), Université Montpellier II. School of Biological Sciences, Biosciences Building, University of Liverpool.