Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > Les cellules végétales dialoguent avec leur paroi cellulosique

Les cellules végétales dialoguent avec leur paroi cellulosique

dimanche 22 juillet 2007

La qualité des fibres produites dans les parois des végétaux est un enjeu économique très important. Elle détermine en effet la qualité de produits tels que le papier, le bois, des fibres textiles, certains aliments, ainsi que la possibilité d’utiliser la biomasse végétale en « chimie verte » ou pour produire des biocarburants dits « de deuxième génération ».

L’amélioration des variétés végétales dédiées à ces utilisations implique de pouvoir modifier, que ce soit par sélection classique ou par biotechnologie, la composition et la structure de la paroi végétale, et notamment son constituant principal, la cellulose. Malheureusement, ces modifications peuvent provoquer des réponses dans la cellule qui ne sont pas souhaitées, comme par exemple une surproduction de lignine dans la paroi. La question est donc de comprendre comment la cellule « détecte » ces modifications de la qualité de la cellulose dans ses parois cellulaires ?

En utilisant la plante modèle « l’Arabette des dames », des chercheurs de l’Institut Jean-Pierre Bourgin à l’INRA de Versailles 1 ont montré que THESEUS1, une protéine présente dans la membrane des cellules végétales, intervient dans cette réaction cellulaire aux perturbations de la synthèse de la cellulose de la paroi, en régulant entre autres la croissance de la cellule. Elle joue ainsi un rôle de surveillance de l’intégrité de la paroi cellulosique au cours de la croissance cellulaire et probablement en cas d’attaque par des agresseurs.

Ces résultats sont publiés en ligne dans la revue Current Biology du 5 juin 2007.


Voir en ligne : Institut national de la recherche agronomique (INRA)


1 En collaboration avec l’Unité de recherche en génomique végétale de l’INRA à Evry