Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > Le réservoir viral du VIH localisé

Le réservoir viral du VIH localisé

samedi 4 août 2007

De nombreux interrogations subsistent quant au « réservoir viral » de l’infection par le
VIH, notamment en ce qui concerne sa localisation dans l’organisme infecté et
l’absence de son contrôle par le système immunitaire.

Une équipe de chercheurs
coordonnée par Jérôme Estaquier, de l’Unité Inserm 841 à l’Institut Mondor de
Recherche Biomédicale (IMRB) de Créteil et de l’Unité CNRS de Physiopathologie des
Infections Lentivirales à l’Institut Pasteur à Paris, vient d’apporter de nouveaux
éléments de réponse dans une étude publiée par la revue Cell Death and
Differentiation
.

En étudiant des modèles animaux, ils ont montré que les ganglions
lymphatiques de la région intestinale étaient les principaux réservoirs du VIH et que le
virus persistait même chez les individus infectés depuis plus de 10 ans avec une
charge virale pourtant indétectable. Ils ont également découvert que les lymphocytes
T CD8 ne jouaient pas leur rôle dans le contrôle du réservoir en raison d’un défaut de
survie.

Ces travaux fournissent ainsi de nouvelles clés quant aux stratégies
susceptibles d’être mises en oeuvre pour combattre le VIH.


Voir en ligne : Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)