Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > La serpentine, une roche incriminée dans la formation des séismes

La serpentine, une roche incriminée dans la formation des séismes

mercredi 13 février 2008

Une roche du manteau terrestre, la serpentine, participe à la formation des zones de subduction, qui sont les régions sismiques les plus dangereuses au monde. Sa présence conditionnerait la répartition géographique des séismes. C’est ce que suggèrent les études menées par une équipe du laboratoire des Sciences de la Terre (CNRS / ENS Lyon / Université Lyon 1), en collaboration avec des chercheurs du synchrotron américain APS 1 et du Laboratoire de structure et propriétés de l’état solide (CNRS / Université Lille 1 / Ecole nationale supérieure de Chimie Lille).

La serpentine est formée jusqu’à 200 km de profondeur, c’est-à-dire là où se produisent les séismes les plus meurtriers. Les scientifiques ont clairement mis en évidence son implication dans la répartition des forces à l’origine des séismes.

Publiés le 21 décembre dans Advanced Photon Source (GSECARS, University of Chicago , USA )., ces résultats permettraient une meilleure compréhension de certains phénomènes géologiques majeurs, telle la répétition des séismes.


Voir en ligne : Centre national de la recherche scientifique (CNRS)


1 Advanced Photon Source (GSECARS, University of Chicago, USA ).