Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > La flore intestinale impliquée dans la toxicité hépatique de l’alcool

La flore intestinale impliquée dans la toxicité hépatique de l’alcool

samedi 3 mars 2007

L’altération de la barrière intestinale des patients atteints de cirrhose du foie est un fait clairement établi, et généralement considéré comme une conséquence de la maladie.
Une nouvelle hypothèse est que ce problème de muqueuse intestinale serait le préalable du développement d’altérations hépatiques pouvant conduire à la cirrhose.

Les chercheurs de l’INRA ont mis en évidence une nouvelle cascade d’évènements dans la toxicité hépatique de l’alcool, allant dans le sens de cette hypothèse. Ils ont en effet montré chez le rat que l’alcool sanguin diffuse dans la lumière du côlon où il est métabolisé en acétaldéhyde par les bactéries commensales. L’acétaldéhyde étant une substance particulièrement active pour altérer la barrière intestinale, cela conduit alors à un passage de toxines bactériennes ou de bactéries dans le sang (endotoxémie), responsable d’atteintes hépatiques.


Voir en ligne : Institut national de la recherche agronomique (INRA)