Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > L’histoire des populations de Pygmées et d’agriculteurs bantous d’Afrique (...)

L’histoire des populations de Pygmées et d’agriculteurs bantous d’Afrique Centrale

mardi 11 mars 2008

Des chercheurs du CNRS et de l’Institut Pasteur 1, en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire et internationale 2, ont étudié l’histoire démographique et génétique des Pygmées et des agriculteurs bantous de l’Afrique centrale.

Leur étude suggère que les deux groupes ont commencé à diverger à partir d’une population ancestrale commune il n’y a pas plus de 70 000 ans, puis qu’ils sont restés isolés les uns des autres, avant d’échanger à nouveau des gènes, à partir d’il y a 40 000 ans, par l’intermédiaire de mariages de femmes pygmées avec des hommes agriculteurs. Une fois confirmés par d’autres marqueurs génétiques indépendants, ces résultats serviront de base à l’étude de l’impact de la sédentarisation sur l’évolution du génome et en particulier sur la vulnérabilité ou la résistance à certains agents pathogènes.


Voir en ligne : Institut Pasteur


1 laboratoire Hôtes, vecteurs et agents infectieux : biologie et dynamique, Equipe « Génétique Evolutive Humaine » (CNRS/Institut Pasteur)

2 laboratoire Eco-anthropologie et ethnobiologie (CNRS/Muséum d’histoire naturelle/Université Paris) et Dynamique du langage (CNRS/Université Lyon 2), en collaboration avec les Universités de Barcelone, de Haifa, de St Jacques de Compostelle et de Yale, le Centre d’Etudes du Polymorphisme Humain (CEPH-Fondation Jean Dausset) à Paris et le CIRMF de Franceville.