Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > Ecstasy : un récepteur cérébral clé responsable des effets psychostimulants

Ecstasy : un récepteur cérébral clé responsable des effets psychostimulants

lundi 7 avril 2008

La prise d’ecstasy induit une libération de sérotonine, substance jouant un rôle important dans les troubles de l’humeur et de dopamine, un neurotransmetteur responsable de son effet psychoactif. C’est ce qui explique l’effet euphorisant souvent suivi par une mini-dépression quelques jours après la prise.

Les travaux des chercheurs de l’unité Inserm 839 "Institut du Fer à Moulin" conduits par Luc Maroteaux mettent aujourd’hui en évidence le rôle-clé d’un récepteur de la sérotonine.

Le blocage pharmacologique ou par modification génétique de ce récepteur entraîne la suppression des effets psychostimulants induit par la consommation de l’ecstasy.

Ces travaux publiés dans le The Journal of Neuroscience permettent d’envisager une piste de traitement des effets délétères et addictifs de l’ecstasy.


Voir en ligne : Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)