Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > Des étoiles comprimées

Des étoiles comprimées

mercredi 13 février 2008

Les physiciens d’une collaboration internationale menée par l’IPN d’Orsay 1 et le GANIL 2 ont réussi à comprimer pour la première fois un noyau instable, le Nickel 56.

Ce noyau n’existe pas sur Terre mais est présent lors d’explosions d’étoiles en fin de vie (supernovae).

Cette percée ouvre la voie à la compression de plusieurs centaines de noyaux exotiques, qui restaient inaccessibles en raison de leur instabilité. Elle permettra de comprendre comment certaines étoiles se compriment avant d’exploser.

Ces résultats seront publiés dans Physical Review Letters du 1er février 2008.


Voir en ligne : Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA)


1 L’institut de Physique Nucléaire est une unité mixte CNRS/IN2P3/Université Paris Sud

2 Le Ganil est une grande infrastructure européenne commune au CEA et au CNRS située à Caen en Basse-Normandie. Depuis le début des années 80, les avancées scientifiques et techniques ont fait du Ganil l’un des quatre plus grands centres internationaux étudiant le noyau atomique, avec le GSI en Allemagne, MSU aux Etats-Unis et RIKEN au Japon