Afis Science - Association française pour l’information scientifique

Science et pseudo-sciences

Accueil > Archives > Découverte des plus anciennes traces de minéralisation induites par des (...)

Découverte des plus anciennes traces de minéralisation induites par des microorganismes

mercredi 13 février 2008

C’est la fin d’une controverse. Les stromatolites, des roches carbonatées en forme de chou-fleur que l’on retrouve en abondance dans les formations géologiques, y compris celles de plusieurs milliards d’années, sont bien des témoins d’une activité biologique ancienne.

C’est ce que viennent de montrer des chercheurs de l’Institut de physique du globe de Paris (CNRS/Université Paris 7), de l’Institut de minéralogie et de physique des milieux condensés (CNRS/université Paris 6, université Paris 7 et IPGP) et de l’Université de Stanford, grâce à des analyses fines de roches de 2,7 milliards d’années obtenues lors de forages en Australie. Auparavant, les plus anciennes traces de minéralisation induites par des microorganismes n’avaient que 350 millions d’années.

Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Geoscience de février 2008.


Voir en ligne : Centre national de la recherche scientifique (CNRS)