Pétrole : Il n’y a pas que la voiture

par Caroline Dangléant

Le prix du pétrole ne cesse d’augmenter. Si vous n’avez pas d’automobiles, vous vous en moquez ? Vous avez tort. Ce liquide si précieux entre dans la composition d’une foule de matériaux et de produits. Voiture ou pas, nul n’y échappe.

Tout ce qui est en plastique est-il fait à partir de pétrole ?

Oui. Plastique est un terme générique pour nommer une famille considérable de matières toutes fabriquées à partir du pétrole. Modulable à souhait, le plastique peut être rigide ou mou, il est isolant, imperméable, extrêmement résistant, toujours léger et souvent incassable. Bref, il y en a partout :
- Pots de yaourts, bidons de détergents, bouteilles de lait, emballages
- mobilier (bancs, fenêtres...), canalisations, poubelles, linoléum, pneus
- frigidaires, congélateurs, climatiseurs
- couches pour bébés, jouets, gilets de sauvetage
- ordinateurs, carte à puces, CD, pellicule cinématographique, téléphone,
- brosse à dent, peignes, stylos, membres artificiels, lentilles de contact...

Dans un pays comme la France, on en consomme chaque année 4,9 millions de tonnes, dont 1,9 million de tonnes sous la forme d’emballages.

Et les vêtements ?

Le pétrole sert aussi à faire des fibres synthétiques comme le polyester ou le nylon. Là aussi, il offre un grand choix de textures. Par exemple, les collants, la laine polaire ou le satin... Tout ça c’est du pétrole.

C’est quoi la pétrochimie ?

C’est le nom qu’on a donné à cette part très importante de l’industrie chimique qui utilise des dérivés du pétrole, pour l’agriculture par exemple : les engrais et herbicides. Mais aussi tous les produits de nettoyage et d’entretien : savon à vaisselle, ammoniaque, solvants, détergents, cire pour sols, colles, lubrifiants, cirage, résines, plastifiants, peinture...

Du pétrole dans ma salle de bain ?

La grande majorité des produits de toilette contiennent eux aussi des dérivés du pétrole. Par exemple, le paraben utilisé comme agent de conservation. Cherchez dans vos déodorants, crèmes, dentifrices, vernis à ongle, shampoings, teintures pour cheveux, parfums, rouges à lèvre, capsules de vitamines. Et ce n’est pas tout, il y en a aussi dans nos trousses à pharmacie : antiseptiques, pansements, aspirine, antihistaminiques, cortisone...

Et encore ?

Bougies, gomme à mâcher, beurre de cacao, parapluies, tapisseries, ballons de foot, crayons de couleur... Et puis, il ne faut pas oublier non plus ce qui recouvre une bonne partie de nos villes : le bitume. Ça aussi, c’est du pétrole.

Mis en ligne le 12 janvier 2006
7960 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !