Scientific American (suite)

Nous poursuivons notre analyse de la rubrique "skeptic" de Michael Shirmer dans "Scientific American"

Dans le n° d’août 2005, on parle d’acupuncture. Une essai de traitement de migraines a montré que le fait de piquer les patients donnait une amélioration par rapport à ne rien faire. Mais piquer aux fameux points chinois ou n’importe où donne le même résultat ! Il y a donc un effet placebo, ou peut être neurologique, et les théories chinoises sur la circulation du "chi" dans les "méridiens" semblent sans valeur.

Le n° de septembre 2005 confronte avec ironie la méthode du doute scientifique avec des déclarations de Donald Rumscfeld sur la fiabilité des rapports des services secrets. L’existence de zones d’ombre n’empêche pas des présomptions fiables. L’auteur compare cela avec les propos des créationnistes, qui arguënt de zones d’ombres dans le paradigme évolutionniste pour tout mettre en doute et présenter leurs idées fondamentalistes comme une alternative crédible.

Mis en ligne le 27 octobre 2005
1666 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !