Dossier - Gestion des déchets- Introduction

La gestion des déchets radioactifs

La science s’efforce de dire ce qui est mais ne dicte pas ce que la société doit faire. Nous déclinons cette affirmation sur la plupart des dossiers que nous traitons dans Science et pseudo-sciences (climat, biotechnologie, santé, environnement...). La science est nécessaire pour comprendre et prévoir. Mais elle ne pré-tend pas pouvoir tout expliquer à un moment donné, en particulier lorsque des choix doivent être effectués et des décisions prises. Outre l’incertitude inhérente à la connaissance scientifique, la prise de décision intègre des considérations économiques, sociales et sociétales. Ces éléments peuvent être prépondérants et le rôle de l’expertise scientifique est alors de favoriser des prises de décision éclairées permettant d’anticiper une partie des conséquences futures. Les questions relatives à l’énergie sont de façon évidente à la croisée de toutes ces dimensions. À travers ce dossier, nous avons voulu approfondir quelques problématiques liées au stockage des déchets radioactifs, en particulier ceux à haute activité ou à vie longue. La controverse autour du projet Cigéo (Centre industriel de stockage géologique) occupe une large place médiatique et soulève de nombreuses questions. Pourquoi le choix d’un stockage en couche géologique ? Pour quels types de déchets ? Avec quels risques ? Qu’appelle¬t-on « réversibilité » et comment la mettre en œuvre ? Quelle expérience tirer des projets de stockages de déchets chimiques hautement toxiques dans d’anciennes mines ? Peut-on comparer les déchets issus du nucléaire à ceux issus du charbon ? L’Afis et sa revue Science et pseudo-sciences n’interviennent pas pour promouvoir une forme d’énergie plus qu’une autre ni un mode de gestion des déchets plus qu’un autre. C’est hors de leurs champs d’action. Mais un débat éclairé suppose une information sérieuse, ce que nous nous efforçons de faire avec ce dossier.

Peut-on stocker les déchets nucléaires en formation géologique profonde ? Bernard Bonin

La réversibilité dans le projet de stockage profond Pascal Leverd

Charbon ou nucléaire : concentrer ou diluer les déchets ? Jean-Jacques Ingremeau

Du stockage des déchets toxiques dans des dépôts géologiques profonds Marcos Buser et Walter Wildi

Mis en ligne le 31 juillet 2018
630 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !