Les médicaments en 100 questions

Note de Jean-Paul Krivine - SPS n°323, janvier / mars 2018

Les médicaments en 100 questions
François Chast
Éditions Tallandier, 2016, 407 pages, 14,90 €

François Chast est président honoraire de l’Académie nationale de pharmacie. Il a dirigé plusieurs services de pharmacie des hôpitaux de Paris et est, depuis 2015, le président du Comité d’éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française. Autant dire qu’il connaît très bien le monde du médicament. Et il nous propose un livre passionnant sur toutes les facettes de ces trois milliards de boîtes que les Français absorbent chaque année (en moyenne, plus d’une boîte par semaine et par habitant). De courtes réponses à cent questions structurées en quatorze chapitres rendent la lecture facile.

François Chast fait preuve à la fois de rigueur et d’esprit scientifique, mais aussi montre le caractère humaniste du praticien qui considère d’abord le patient derrière le médicament. Aucune question importante n’est laissée de côté : que valent les « remèdes de grand-mère » ? Comment découvre-t-on de nouveau principes actifs ? Comment sont évalués les médicaments ? Peut-on avoir confiance dans les génériques ?… L’auteur aborde également les questions relatives à la crise de confiance issue des affaires du sang contaminé ou du Mediator et revient sur la fiabilité des experts, aujourd’hui souvent contestée : « Que demande-t-on à un expert ? Que ses liens d’intérêt n’obscurcissent pas le débat ! Au fond, les liens ne sont pas interdits. En revanche, ce que l’on exige est la transparence » (p. 46). François Chast note que, en France, il reste du travail à faire : « les partenaires publics sont gênés. Les personnels de santé, les fameux experts, se sentent soupçonnés (ils n’ont pas tort) et le système se drape dans une dignité qui a suffisamment souffert pour en rester là » (p. 47).

Le lecteur trouvera au fil des cent questions et réponses de nombreuses informations pratiques (comment organiser son armoire à pharmacie ? l’automédication est-elle souhaitable ? avec quels médicaments partir en voyage ?...), des informations très variées (la politique du médicament, la fixation des prix, la consommation des médicaments en France, la prise de médicament, matin ou soir ?, les précautions à prendre, l’effet placebo, l’influence des gènes, les dangers du pamplemousse en interaction avec certains médicaments…), mais aussi, bien sûr, un panorama des principales classes de médicaments (les antibiotiques, les antiviraux, les vaccins, les médicaments psychiatriques, les médicaments contre la douleur, contre le cancer, ceux du tube digestif, des poumons, du diabète et des hormones, du cœur, etc.).

Les sujets d’actualité, parfois injustement controversés, sont traités : les médicaments contre l’excès de cholestérol, les vaccins ou la pilule contraceptive par exemple. Un court chapitre traite de l’homéopathie qui « se place en dehors de toute approche scientifique ». Pour François Chast, le « médicament » homéopathique est « un placebo qui ne dit pas (officiellement) son nom » et la pratique homéopathique est « davantage commerciale que scientifique » en s’appuyant sur « la crédulité des malades et la bienveillance de pouvoirs publics qui y voient une approche peu coûteuse (même si les médicaments homéopathiques prescrits sont remboursés à 30 % – ce qui n’a aucun sens) » (p. 58-60).

Un livre à lire, pour comprendre, mais aussi « consommer » plus intelligemment.

Mis en ligne le 19 avril 2018
1403 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !