La rétractation des publications scientifiques

par Hervé Maisonneuve - SPS n°320, avril 2017

Des erreurs honnêtes, des fraudes, des pratiques douteuses en recherche peuvent invalider les résultats d’une publication. Dès que des doutes existent, il est recommandé d’en informer la communauté scientifique. Les revues ont trois moyens pour informer leurs lecteurs : la correction (ou erratum) pour les erreurs minimes ; la rétractation de l’article qui signifie que l’article est invalidé ; l’expression de réserves utilisée quand des investigations sont en cours. Ces pratiques sont décrites dans les instructions aux auteurs, mais elles varient selon les rédacteurs en chef et les comités de rédaction.

Pour décider de la rétractation d’un article, il faut suivre une procédure codifiée.

1. Etablir les éléments objectifs de preuves justifiant de retirer l’article de la littérature. Ce sont soit des erreurs commises de bonne foi (souvent signalées par les auteurs eux-mêmes après ré-analyse de leurs données), soit des fraudes (fabrication, falsification, plagiat). Les éléments de preuve peuvent être découverts par hasard lors d’une nouvelle analyse des données, lors d’une investigation par une institution, voire signalées par un lanceur d’alerte. Il faut l’accord des auteurs ou une décision d’une institution pour publier une rétractation, mais, en dernier recours, le rédacteur en chef peut décider seul (par exemple un plagiat que les auteurs ne veulent pas reconnaître et pour lequel l’institution ne prend pas de décision).

2. Publier une notice de rétractation dans la revue. Cette notice doit être détaillée et préciser les motifs de la rétractation. Elle peut préciser si l’article est entièrement invalidé ou si certaines données restent fiables. Elle est signée par tous les auteurs de l’article rétracté ou par le rédacteur en chef de la revue (sur la base d’une preuve signée d’un « responsable intégrité » d’une institution, mais il peut éventuellement décider seul) ;

3. Inscrire une mention de type « Retracted » en haut de la version électronique de l’article et apposer la même mention, en rouge et en surimpression, sur chacune des pages de la version pdf du texte d’origine. Les articles rétractés ne sont pas supprimés des sites Internet des revues : ils doivent rester archivés et un lien entre l’article et la notice de rétractation doit être inséré et rester accessible dans les bases de données.

Quand une rétractation fait suite à des erreurs importantes, les bonnes pratiques suggèrent de publier ensemble : (a) l’article initial avec la mention « retracted » ou « withdrawn » en rouge sur chaque page ; (b) la notice de rétractation ; (c) l’article initial en surlignant en couleur les parties ayant des erreurs, avec ou sans les signes de correction ; (d) l’article corrigé en mentionnant qu’il s’agit d’une republication.

Références

Cagney H. et al. “Retraction and republication - a new tool for correcting the scientific record ?”, European Science Editing, 2016, 42(1):3-7.

Mis en ligne le 10 septembre 2017
1617 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !