La vie après la mort ?

Une approche rationnelle

Note de lecture d’Ariane Beldi - SPS n°320, avril 2017

La vie après la mort ?

Une approche rationnelle

Thomas C. Durand, préface de Renaud Evrard

Book-e-book, Coll. Une chandelle dans les ténèbres, 2016, 70 pages, 11 €

Cet ouvrage concis, mais très clair et bien documenté, aurait aussi pu s’appeler « exercice d’esprit critique appliqué à un thème sensible ». Dans ce cas, il s’agit de la croyance en l’existence de l’âme et d’une vie après le décès, dont témoigneraient les récits d’expérience de mort imminente (EMI). Un exercice que son auteur, Thomas C. Durand, bien connu du public de La Tronche en Biais (chaîne YouTube promouvant le scepticisme scientifique), réussit avec brio !

D’entrée de jeu, l’auteur affirme sa posture sceptique et l’exigence qu’elle impose. Son but n’est pas d’apporter une réponse au questionnement existentiel qui taraude l’être humain depuis des millénaires. Il s’agit seulement d’aider le lecteur à trier de manière rigoureuse entre ce qui relève de la science et ce qui reste, jusqu’à preuve du contraire, du domaine des croyances.

L’ouvrage est construit comme un échange de questions et réponses sur cinq thèmes, déroulant un cheminement hypothético-déductif classique assez implacable : la définition médicale de la mort (chapitre 1) ; la question de l’existence d’un lien spécifique entre la mort et les phénomènes dont témoignent les récits d’EMI (chapitre 2) ; l’analyse de quelques études publiées dans des revues à comité de lecture et prétendant démontrer que la conscience continue d’exister après la mort cérébrale (chapitre 3) ; l’incapacité des adeptes de cette idée à répondre à des questions de base concernant le dualisme corps-esprit, notamment sur la manière dont l’âme, immatérielle, serait capable d’interagir avec le corps (chapitre 4) ; et enfin, les explications que la science peut offrir sur les manifestations sensorielles décrites par les patients relatant une EMI (chapitre 5).

L’auteur aborde l’interprétation des témoignages d’EMI en comparant les données scientifiques disponibles et les multiples hypothèses nécessaires à la justification des explications paranormales. Il nous encourage alors à questionner la rationalité de deux approches différentes et à décider de laquelle est la plus fiable : celle consistant à s’appuyer sur des théories déjà bien acceptées par la communauté scientifique parce que permettant de prédire des phénomènes avec un certain degré de certitude ? Ou bien celle obligeant à accumuler des montagnes de conjectures, généralement très difficiles, voire impossibles à démontrer avec les outils dont nous disposons ? À ce sujet, il nous enjoint aussi de nous méfier des militants en blouse blanche qui tentent d’usurper l’aura d’autorité de la science mais refusent d’en respecter les règles de base. Ainsi de ceux qui publient rarement dans des revues à comité de lecture, préférant communiquer directement avec le grand public au travers de livres, évitant alors la critique par des personnes compétentes en la matière.

L’ensemble du propos ne peut que désespérer ceux qui cherchent à tout prix une approbation scientifique des thèses survivalistes, que les récits d’EMI sont supposés prouver. En effet, cet ouvrage laisse apparaître un fossé béant et flagrant entre ce que la science nous permet de savoir et les contorsions argumentaires auxquelles obligent les explications paranormales. En revanche, il offre une synthèse rigoureuse et bien vulgarisée de ce sujet à toute personne commençant à s’y intéresser. Il évite ainsi le jargon et les développements touffus qui auraient rendu son contenu indigeste et désagréable à un large public. Le cheminement de l’auteur étant balisé de sources bien référencées, il est aisé de les retrouver et de vérifier qu’il ne se trompe pas ou ne s’avance pas trop dans ses affirmations. Le ton ferme, mais parfois légèrement ironique (sans jamais être agressif ou malveillant) facilite encore cette lecture et la rend plus claire.

Mis en ligne le 1er août 2017
4175 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !