Autisme, comprendre et agir.

Bernadette Rogé. Éditions Dunod, 2003, 210 pages, 24 €

Note de lecture de Jacques Benestau - SPS n° 260, décembre 2003

Jacques Bénesteau est psychologue hospitalo-universitaire. Il est auteur de : Mensonges freudiens. Histoire d’une désinformation séculaire. Éditions Mardaga, 2002. Prix de la Société Française d’Histoire de la Médecine. Lire l’analyse de ce livre, par Jean Brissonnet, dans SPS n° 256, page 40

Voici l’actualisation attendue du savoir sur l’autisme, en langage clair et pédagogique, car l’ouvrage se destine aux familles, souvent en désarroi, comme aux professionnels ou aux simples curieux quelquefois désinformés. Tous trouveront leur compte dans cette synthèse sur l’histoire de ce trouble développemental, son diagnostic, ses origines biologiques, les soubassements neuropsychologiques, les programmes efficaces de remédiation et d’encadrement éducatif.

Bernadette Rogé, professeur de psychologie à l’université de Toulouse et présidente de l’Association pour la Recherche sur l’Autisme et la Prévention des Inadaptations (ARAPI), est depuis des décennies une autorité nationale reconnue et une praticienne avertie. Sa démarche moderne et informée, rationnelle et responsable, est à l’opposé des anciennes perspectives idéologiques, dangereuses voire moralement condamnables, tournant le dos à la vérité et à l’éthique. Elle implique, et non rejette, l’alliance avec les parents ; elle suppose leur déculpabilisation.

Le principal ennemi des autistes est l’ignorance agissante, qui fit tant de mal à des générations de familles également. L’auteur, dans son introduction, peut se montrer justement sévère « à l’égard des personnes qui encore aujourd’hui s’accrochent avec une conviction suspecte à des modèles que tout porte à remettre en question. Si l’indulgence est en effet de mise pour les pratiques du passé, il me semble très coupable de s’adonner de nos jours à un type d’errances intellectuelles qui pour être parfois brillantes n’en sont pas moins erronées sur le plan scientifique et destructrices sur le plan humain. » On voit à quels groupes d’influence elle se réfère, auxquels elle a nécessairement été confrontée dans sa mission, et que l’histoire jugera. Mais B.Rogé ne s’attarde pas dans de vaines polémiques et ne perd pas de vue son principal objectif : donner la connaissance, approfondie pour aider les premiers concernés.

Ils lui seront reconnaissants, car c’est l’œuvre accomplie de la compétence et du respect dévoués à la cause de ces personnes.

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !