Faits et légendes des thérapies comportementales et cognitives

Texte remanié de la communication présentée au colloque « La psychiatrie et la psychologie fondées sur des preuves », organisé par l’Institut d’Étude de la Cognition de l’École Normale Supérieure, à Paris le 6 avril 2013.

Faits

1. Deux usages du mot « comportement » p. 2
2. Deux définitions de la psychologie scientifique p. 2
3. Le comportement est toujours en situation p. 4
4. Deux définitions des thérapies comportementales p. 5
5. Pas de Père-fondateur, pas d’écrits canoniques p. 6
6. « TCC » : un nom propice aux malentendus p. 9
7. La base commune des associations de TCC p. 10

Légendes

1. « Les effets des TCC, s’ils existent, sont transitoires ou superficiels,
quand ils ne se révèlent pas nocifs » p. 14
2. « Les TCC provoquent des substitutions de symptômes » p. 15
3. « Les TCC sont des méthodes cruelles » p. 16
4. « Les TCC c’est du conditionnement » p. 17
5. « Les TCC déshumanisent » p. 19
6. « Les TCC visent à normaliser » p. 19
7. « Les TCC réduisent l’homme à son organisme » p. 20
8. « Les TCC ne respectent pas la singularité de la personne » p. 21
9. « Les TCC rejettent l’Inconscient » p. 22
10. « Les TCC ne tiennent pas compte du passé » p. 22
11. « Les comportementalistes ne font pas de thérapie personnelle » p. 23
12. « Les TCC font le jeu de la société marchande » p. 24 13. « Les TCC sont de droite ou d’extrême-droite » p. 25

Mis en ligne le 5 mai 2013
1485 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !