Peut-on sortir du nucléaire ? - Après Fukushima, les scénarios énergétiques de 2050

Jacques Foos et Yves de Saint Jacob. Hermann, 2012, 268 pages, 19 €

Note de lecture de Jean Günther

Les débats autour du nucléaire civil ont donné naissance à une abondante littérature et à des prises de position tranchées, voire sectaires, de la part de ceux qui s’y opposent.

Le titre de ce livre est une question, mais on s’aperçoit vite en lisant le livre que la réponse de l’auteur est négative.

Les auteurs analysent les besoins mondiaux en énergie, en tenant compte de l’augmentation de la population et surtout des besoins résultant de l’attrait universel du mode de vie occidental (p. 24). Ils exposent les possibilités, avantages, dangers, perspectives, des différentes sources d’énergie et montrent sans difficulté que, même en faisant abstraction des coûts, on ne peut éviter, sauf à changer de modèle social, de recourir largement au nucléaire. Et cela d’autant plus que les énergies fossiles conduiraient à un réchauffement climatique source possible de problèmes graves ; du moins est-ce là le point de vue du GIEC, que les auteurs acceptent sans discussion.

Le livre est très pédagogique, accessible sans connaissances préalables. La contrepartie est qu’il a fallu simplifier, au risque d’encourir le reproche d’occulter certaines difficultés.

Certaines affirmations semblent légères : par exemple on prétend que la crainte du nucléaire découle d’Hiroshima, alors que ceux qui ont vécu les débuts du nucléaire civil se souviennent qu’il était fort bien accepté jusqu’à ce que, vers 1970, une contestation active et très organisée en remette en cause la pertinence et la sécurité.

L’exposé des dangers des faibles irradiations ne manque pas d’apporter des preuves de leur innocuité, et même de leur possible rôle bénéfique, ce qui n’est pas souvent dit dans des textes de large diffusion

Les auteurs affirment qu’en dépensant suffisamment dans la recherche, on apprendra à pallier leur irrégularité, en stockant massivement l’électricité ou en la transportant à grande distance grâce à la supraconductivité. Cependant, selon moi, il ne suffit pas seulement de mettre de l’argent dans la recherche pour obtenir des résultats

L’auteur évoque des possibilités de sources d’énergie très différentes de ce qui est connu (la « fusion froide », par exemple), mais rien n’est indiqué clairement sur les principes évoqués et sur les possibilités de succès.

Malgré ces quelques critiques, ce livre peut être utile aux personnes souhaitant prendre la question du nucléaire civil à la base et se faire une opinion fondée sur les faits.

Mis en ligne le 13 janvier 2013
975 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !