Fusion et Cosmos - Un fabuleux voyage à travers l’Univers

Hans Wilhelmsson. Éditions Hermann, 2011, 321 pages, 32 €

Note de lecture de Christine Brunschwig - SPS n°302, octobre 2012

Cet ouvrage pourrait aussi s’intituler « fusion, rêve ou réalité ? » comme le titre évocateur d’une conférence de Hans Wilhelmsson (1929-2011), spécialiste suédois des plasmas. Le plasma est ce quatrième état de la matière, après l’état solide, l’état liquide et l’état gazeux. Il est constitué de gaz ionisé et constitue la majeure partie de l’univers.

Comme un vibrant plaidoyer, ce chercheur nous livre le récit de ses activités en physique des plasmas, parallèlement à l’évolution des connaissances dans ce domaine. Partant de sujets fascinants comme les trous noirs ou le big-bang, il nous plonge dans le monde des plasmas, aux particularités étonnantes et souvent déroutantes. L’univers est dépeint comme un gigantesque laboratoire ou comme une grande centrale à fusion. Wilhelmsson nous fait partager ses émerveillements et ses tâtonnements car « la recherche évolue entre la chance de trouver et le risque de se tromper ».

Après cette découverte de plasmas aussi divers qu’extraordinaires, comme l’enveloppe du Soleil, les éclairs ou les aurores boréales, on revient sur Terre avec la description des lasers, du confinement inertiel et des plasmas de laboratoire. Le lecteur comprend alors comment la fusion nucléaire peut-être réalisée dans les tokamaks et stellarators, dispositifs de contrôle des plasmas.

Hans Wilhelmsson nous fait partager, avec un enthousiasme vraiment communicatif, les découvertes contemporaines en s’appuyant sur une iconographie originale. Il établit des correspondances plutôt hardies entre les phénomènes scientifiques et certaines œuvres d’art. Le lecteur pourra être soit intéressé, soit un peu dubitatif par ces liens très personnels, par exemple entre les croquis de Léonard de Vinci et les processus de fusion, ou les effets non linéaires et la Vague d’Hokusaï...

La lecture devient plus laborieuse lorsque l’auteur nous narre avec une surenchère de détails ses innombrables voyages, conférences, rencontres avec des chercheurs et sommités, souvent nobélisés. Il se montre alors finalement plus aride et rébarbatif que lorsqu’il parle de science !

Nous regrettons par ailleurs le côté un peu trop exalté de Wilhelmsson, les recherches sur la fusion l’auront peut-être un peu illuminé au-delà du raisonnable, jusqu’à imposer à ses lecteurs la notion de Dieu comme une évidence.

Le style est souvent chargé avec des phrases bien longues et beaucoup de circonvolutions. La traduction manque aussi parfois de fluidité et de clarté1. Mais, tout en étant un peu fouillis, ce livre reste un document intéressant sur la fusion et son rôle potentiel dans la production d’énergie à l’avenir2. L’aspect un peu « forêt vierge » de l’ouvrage pourra malgré tout séduire plus d’un lecteur, de l’étudiant au connaisseur averti, qui souhaiterait réellement explorer toute l’ampleur du sujet.

1 De petites erreurs comme Michel Maire, au lieu de Mayor astrophysicien suisse co-découvreur de la première exoplanète, ou étoile « lourde » au lieu de massive.

2 À ne pas confondre avec les fausses annonces de la « fusion froide » qui ont sérieusement nui à la réputation de la recherche sur la fusion dans les plasmas chauds.

Mis en ligne le 1er février 2013
701 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !