L’effet placebo bouge encore

par Jean Brissonnet - SPS n° 298, octobre 2011

Deux études sorties très récemment viennent affiner les connaissances sur la vraie nature de ce qu’on appelle encore « effet placebo ».

La première de ces études [1], réalisée par des chercheurs de la Harvard Medical School et du Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC), publiée le 14 juillet dans le New England journal of Medicine a évalué, sur des patients asthmatiques, l’effet d’un médicament bronchodilatateur et de deux méthodes placebos, comparées à un groupe témoin sans intervention.

Les patients ont été séparés en quatre groupes recevant respectivement : un inhalateur d’albutérol, un inhalateur placebo ne contenant aucune substance active, des séances d’acupuncture simulée et rien. Tous les patients ont été suivis régulièrement par interrogation et par des mesures spirométriques (mesure de la capacité pulmonaire).

JPEG - 23.9 ko
– Des gélules fabuleuses. Quand je regarde la boîte, j’arrête de tousser !

Si l’on regarde les mesures objectives obtenues par ces dernières, on constate que les patients qui ont reçu de l’albutérol ont vu leur capacité respiratoire augmentée de 20 % alors que les trois autres groupes n’obtiennent qu’une augmentation de 7 %. On doit donc en conclure que chez ces patients les traitements placebo n’ont pas entraîné d’augmentation des fonctions pulmonaires supérieure à celle des patients non traités.

Par contre, si l’on demande aux patients si le traitement a eu un effet sur leur qualité de vie, on obtient des résultats radicalement différents. Les résultats ressentis dans le cadre de l’inhalateur d’albutérol (50 % d’amélioration) ne diffèrent pas de manière significative de l’inhalateur placebo (45 %) ou de l’acupuncture simulée (46 %). En revanche, le groupe témoin enregistre une amé- lioration autodéclarée très inférieure (21 %).

En résumé, les interventions placebo n’apportent aucune amélioration objective, alors que le ressenti des patients leur attribue un effet équivalent à celui du médicament actif.

Cette étude confirme un précédent travail effectué dans le cadre de la maladie de Parkinson [2].

Ceci explique le fait que l’effet placebo n’est réputé agir que sur les dysfonctionnements dans lesquels le ressenti est fondamental (douleur, maladies fonctionnelles, etc.), alors qu’il n’a jamais été mis en évidence dans des maladies infectieuses ou oncologiques.

Une seconde étude publiée quelques jours plus tard [3] s’intéresse à l’impact des attentes des patients sur les tests auditifs. Des chercheurs anglais ont analysé les résultats de patients testés deux fois avec le même appareillage. La première fois, on leur a dit qu’ils disposaient d’un nouveau type d’appareil et la seconde fois on leur a déclaré qu’il s’agissait d’une aide auditive conventionnelle. Les patients étaient les mêmes, les tests étaient les mêmes et l’appareillage était le même, mais les résultats sont, eux, clairement différents. Les patients qui pensaient disposer d’un appareillage « dernier cri » obtenaient des résultats nettement plus élevés que les autres et 75 % d’entre eux déclaraient préférer cette nouvelle version de l’appareil. Ce qui confirme que l’attente du patient a une influence significative sur son ressenti. Encore une fois, les auteurs, dans le titre de leur publication, nomment ce phénomène « effet placebo » alors que seuls le contexte, l’attente des patients, l’attitude et la relation avec les praticiens sont intervenus. Ce qui justifie une nouvelle fois l’abandon du terme « effet placebo » au profit d’une appellation beaucoup plus large et plus compréhensible pour le public : « effet contextuel ».

[1] Active albuterol or placebo, sham acupuncture, or no intervention in asthma. Wechsler ME, Kelley JM, Boyd IO, Dutile S, Marigowda G, Kirsch I, Israel E, Kaptchuk TJ. N Engl J Med. 2011 Jul 14 ;365(2) :119- 26.

[2] Fregni (F),(2006).Immediate Placebo Effect in Parkinson’s Disease – Is the Subjective Relief Accompanied by Objective Improvement ? European Neurology 56, No. 4, 2006

[3] The Placebo Effect and the Influence of Participant Expectation on Hearing Aid Trials, Dawes P, Powell S, Munro KJ., Ear Hear. 2011 Jul

Mis en ligne le 28 décembre 2011
1856 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !