Skeptical Inquirer Mai-Juin 2011

L’oscillococcinum en grande surface

Un groupe de scientifiques s’élève contre la publicité que fait le groupe de distribution Walmart pour le produit homéopathique « oscillococcinum » des laboratoires Boiron (enfin, un français dont on parle aux US…). Ce genre de produit, là-bas, se vend en grande surface, ce qui lui enlève quand même le vernis de respectabilité que donne, chez nous, la vente en pharmacie !

Mécanique quantique et relativisme épistémologique

Un colloque sur la nature quantique de la conscience a vu s’affronter scientifiques sceptiques et partisans du lien entre conscience et mécanique quantique. Ces partisans sont des relativistes maximalistes, qui pensent que leur interprétation, pour douteuse qu’elle soit, en vaut bien une autre.

Dévoiement d’un éditeur universitaire

L’University Press of Kentucky se déconsidère en publiant un livre pseudo-scientifique et démagogique sur des histoires de fantômes. Leur défense est que publier des livres se vendant bien finance la publication de livres scientifiques ; c’est difficilement tenable à ce niveau !

Les statues qui pleurent

Cette vieille idée de faire « pleurer » des statues religieuses pour vendre, comme remède miracle, l’huile qui constitue les « larmes », a été récemment remise au goût du jour. Comme toujours la fraude est aisément détectable.

Retour sur la mémoire de l’eau

On revient sur l’absurdité de l’homéopathie, sur la tentative sans espoir de Jacques Benveniste de la justifier par une « mémoire de l’eau », et sur les dérives connexes su Prix Nobel Luc Montagnier qui prétendit que l’on peut détecter des signaux radio émis par des hautes dilutions d’ADN.

L’amnésie du lendemain

Un sujet victime d’un accident aurait développé une forme inconnue d’amnésie, dans laquelle les souvenirs d’une journée, conservés jusqu’au soir, s’effacent après une nuit de sommeil. Ce cas unique, bien que publié dans une revue à comité de lecture, n’est absolument pas convainquant.

Champs magnétiques et santé

On proclame souvent que les champs magnétiques, issus par exemple des lignes électriques, seraient pathogènes. Mais on affirme aussi que d’autres champs magnétiques, manipulés éventuellement par « toucher thérapeutique » auraient des pouvoirs de guérison. Tout cela n’est pas sérieux, mais cependant des organismes officiels gaspillent des ressources à tester ce genre de pseudo-médecine.

Le chupacabra

C’est un animal imaginaire, sorte de vampire suçant à mort le sang des chèvres. Ce monstre était au départ décrit dans un ouvrage de science-fiction, et certains lecteurs de cette description on cru le voir dans la réalité !

Numérologie du nombre 23

Parmi les délires numérologiques, le nombre 23 joue un rôle particulier. Il gouvernerait un biorythme, et on le retrouverait, associé au nombre 28, par des manipulations arithmétiques simples, dans bien des dates d’événements divers.

Mis en ligne le 17 septembre 2011
940 visites

Explorer par thème


Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !